Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour faire une trémie pour escalier

Prix pour faire une trémie pour escalier

Quel est le prix pour faire une trémie d’escalier ? Comment faire une trémie d’escalier ? Quelle est la réglementation en vigueur pour faire une trémie d’escalier ? Maison en travaux vous donne toutes les informations sur l’aménagement de trémie d’escalier et le prix pour faire une trémie pour escalier.

La trémie d’escalier est une opération complexe qui demande souvent les services d’un professionnel. En effet, créer une ouverture en haut des marches pour accéder à l’étage suivant est plus technique que ce qu’il n’y paraît. Il ne faut pas se tromper dans les mesures sinon c’est la catastrophe. Comment réaliser une trémie d’escalier ? Quelle réglementation s’applique pour la mise en place d’une trémie d’escalier ? Nous allons voir en détails comment faire une trémie et le prix pour faire une trémie d’escalier.

 

Prix d’une ouverture pour trémie d’escalier

 

Le prix d’une trémie d’escalier dépend de la nature du plancher, de l’accessibilité du lieu et des dimensions de la trémie.

Pour le prix d’une trémie d’escalier, on constate les prix suivants en fonction de  la nature du plancher :

  • Trémie d’escalier pour un plancher en bois : entre 300 et 800 euros
  • Trémie d’escalier pour une dalle en béton : entre 800 et 2 000 euros

Les prix présentés ici sont indicatifs. Dans les fourchettes de prix présentées, il faut prendre en compte le coût de la main d’oeuvre mais également le temps de mise en place et sécurisation du chantier ainsi que l’évacuation des gravats et nettoyage de la zone.

L’aménagement d’une trémie dans une dalle béton prend généralement 2 fois plus de temps que l’aménagement d’une trémie dans un plancher bois.

La trémie d’escalier représente elle même une partie d’un projet plus grand qu’est celui de la pose d’un nouvel escalier. D’ailleurs, les tarifs appliqués pour faire la trémie d’escalier peuvent être majoré à la baisse si vous confiez également l’installation de l’escalier au même artisan.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Comment faire une trémie d’escalier

 

La trémie d’escalier permet le passage de l’escalier à un étage ou des combles. L’ouverture se perce dans le plancher pour permettre à l’escalier d’accéder à l’étage supérieur. La première chose à faire est de définir son emplacement.

Son emplacement se fait généralement contre un mur, pour gagner en espace. Il faut néanmoins prévoir une arrivée suffisamment large sur un espace dégagé. Il faut également prévoir de faire arriver la trémie sur un lieu où la hauteur sous plafond est suffisante, soit 1m80 sous rampant, pour sortir de l’escalier sans se courber ou se cogner la tête à chaque fois.

Dans le cas d’un escalier hélicoïdal, vous pouvez placer la trémie en position centrale dans la pièce.

La forme de la trémie d’escalier doit également être adaptée à la forme de l’escalier.

Il faut ensuite déterminer sa longueur et sa largeur. En largeur, vous n’avez pas trop le choix. La trémie doit être au moins égale à la largeur des marches. Ensuite, la forme va dépendre de deux critères :

  • La hauteur de l’échappée comprise généralement entre 2 m et 2.20 m, l’échappée correspondant à la hauteur entre l’extrémité de la trémie et la dernière marche
  • L’encombrement au sol de l’escalier

 

prix pour faire une trémie d'escalier

Vous devrez adapter votre trémie à l’escalier. Mais attention, en fonction de l’espace disponible à l’étage, vous pouvez également faire le choix de choisir un modèle d’escalier qui pourra entrer dans votre projet de trémie.


 

Enfin, il faut savoir quel type d’escalier vous souhaitez poser :

  • Un escalier droit : dans ce cas, il faut porter une attention particulière à la hauteur sous plafond et à la surface disponible au sol
  • Un escalier tournant : il peut convenir en cas de manque d’espace au niveau de la hauteur sous plafond et de la surface au sol
  • Un escalier hélicoïdal : c’est le moins encombrant. Son diamètre détermine la surface de la trémie et permet une ouverture ronde ou rectangulaire

 

Étapes pour faire une trémie d’escalier

Tous les paramètres sont maintenant définis. Il faut donc rentrer dans le vif du sujet afin de réaliser votre trémie d’escalier. Là, pas de secret, mais une méthode à suivre pas à pas. Voici les étapes en détail pour réaliser une trémie d’escalier.

Pour faire une trémie d’escalier vous devrez :

  1. Tracer la trémie au sol
  2. Soutenir le plancher
  3. Découper le plancher
  4. Réaliser le chevêtre
  5. Poser le chevêtre
  6. Retirer les étais

Tracer la trémie d’escalier : La trémie se trace par en dessous à l’aide d’un cordeau que vous ayez un plancher avec solives apparentes ou non ou une dalle en béton. Dans le cas d’un plancher avec solives non apparentes, vous tracerez d’abord en dessous. Puis, il faudra percer sur le tracé pour que les trous vous guident pour le tracé du dessus.

Soutenir le plancher : Avant de commencer à tailler le plancher, il faut le soutenir afin qu’il ne s’effondre pas. Pour cela, vous allez utiliser des étais et un madrier que vous allez positionner sur les solives et non pas dans l’espacement. Prenez garde de dégager l’endroit de la trémie tout en mettant vos étais au plus près d’elle. Il faut également protéger le sol à l’endroit où les gravats vont tomber.

Découper le plancher : Deux cas peuvent se présenter en fonction de la nature de votre plancher :

  • Le plancher en bois : Il faut commencer par découper avec une scie les lames de bois. Puis, à l’aide d’une tronçonneuse ou d’une scie alligator, vous découperez les solives.
  • La dalle de béton : Faites le contour de la trémie avec un perforateur burineur. Attaquez-vous ensuite à l’intérieur de la trémie toujours avec le perforateur burineur en procédant m2 par m2 pour le creuser. Au fur et à mesure qu’il se dégage, découpez le treillis soudé à l’aide d’une pince.

Réaliser le chevêtre : Le chevêtre sert à renforcer les solives qui vont supporter le gros de la charge de la trémie. Il se pose aux extrémités des pièces coupées. Sa longueur est calculée pour relier les solives d’enchevêtrure. Un chevêtre de plus d’1m80 de longueur comme une trémie de grandes dimensions devront présenter un double chevêtre fixé par des étriers métalliques ainsi qu’un double solivage de chevêtre afin de garantir la solidité.

Poser le chevêtre : Clouez d’abord les solives d’enchevêtrure contre le support. Placez ensuite le chevêtre contre le mur en le fixant par des étriers. Terminez en clouant.

Retirer les étais : Une fois que votre chevêtre est en place et que vous vous êtes assuré de sa solidité, vous pouvez retirer les étais en toute sécurité.

Vous trouverez dans l’article suivant des informations complémentaires sur l’aménagement d’une trémie d’escalier.

 

Les règles de sécurité pour une trémie d’escalier

Bien entendu, lors de la réalisation de la trémie d’escalier, il faut s’assurer que le plancher est suffisamment solide pour recevoir un escalier.

En effet, les risques d’effondrement sont conséquents. Par ailleurs, l’escalier doit respecter des normes, notamment les normes PMR. En règle générale, la marche doit avoir une hauteur entre 16 et 20 cm, le giron c’est-à-dire le plat de la marche doit être identique entre les marches et si un vide de 80 cm existe à côté de l’escalier, une rampe est obligatoire.

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur les règles de sécurité pour un escalier.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *