Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’une pompe à chaleur air-eau

Prix d’une pompe à chaleur air-eau

Vous souhaitez diminuer vos factures d’énergie ? Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur air-eau à votre domicile ? Il s’agit, en effet, d’un équipement de chauffage très rentable, malgré un investissement de base plutôt conséquent. Quels critères retenir pour trouver la bonne PAC air-eau pour votre logement ? Découvrez nos conseils pour choisir le modèle qui vous conviendra le mieux, et pour estimer au plus juste le prix d’une pompe à chaleur air-eau.

 

Tableau des prix des pompes à chaleur air eau

 

Tarifs Pompe à chaleur air eau
Types de PAC air-eau Fourchette de prix hors pose Fourchette de prix avec pose
PAC Chauffage seul 6 kW 4 000 à 7 000 euros 5 500 à 10 000 euros
PAC Chauffage seul 10 kW 6 500 à 7 500 euros 8 000 à 10 500 euros
PAC ECS 10 kW 7 500 à 9 500 euros 9 000 à 12 500 euros
PAC Chauffage seul 16 kW 7 500 à 11 000 euros 9 000 à 14 000 euros
PAC ECS 16 kW 8 500 à 12 000 euros 10 000 à 15 000 euros

 

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

Une pompe à chaleur air-eau est un système de chauffage qui fonctionne avec la technologie aérothermique. C’est-à-dire que cette pompe produit de la chaleur grâce à des calories qu’elle prélève dans l’air extérieur pour les transmettre à l’intérieur.

Pour fonctionner, l’appareil a donc besoin d’une unité installée à l’extérieur grâce à laquelle s’effectue le prélèvement des calories de l’air. Cette chaleur est ensuite diffusée à un liquide caloporteur, dont la température va s’accroître sous la pression du compresseur de la pompe à chaleur. La chaleur produite est alors transmise dans les circuits d’eau chaude du chauffage central.

Une pompe à chaleur air-eau s’avère ainsi un moyen naturel et économique de chauffer son intérieur, car cet équipement fonctionne essentiellement à partie de l’énergie renouvelable de l’air.

 

Quel type de pompe à chaleur air-eau choisir ?

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur air-eau qui sont adaptées à différents types de maison, de superficie, de compétences… Des modèles qui correspondent à différents besoins et qu’il convient de bien étudier avant de procéder au choix et à l’achat.

 

Les différents modèles

Les pompes à chaleur (PAC) existent en différents modèles : les monoblocs, les biblocs ou encore les hybrides. Le point sur leurs différences.

 

La pompe à chaleur monobloc

Une pompe à chaleur monobloc n’est composée que d’une seule unité, placée à l’extérieur du logement. Moins onéreuse à l’achat, elle s’avère moins performante que la version bibloc, puisqu’elle ne répartit pas aussi bien la chaleur à l’intérieur du logement. Cela contraint donc parfois de recourir à un circulateur selon la superficie à chauffer.

Elle présente toutefois un avantage non-négligeable : l’absence d’encombrement de la surface habitable.

Par ailleurs, ne nécessitant pas une liaison frigorifique entre l’intérieur et l’extérieur du logement, elle se révèle plus simple à installer. Sa pose s’avère donc réalisable par un chauffagiste classique.

 

La pompe à chaleur bibloc

De son côté, la pompe à chaleur bibloc s’organise en deux éléments : un placé à l’extérieur et l’autre placé à l’intérieur. Cette deuxième unité permet ainsi de diffuser la chaleur et l’eau chaude sanitaire directement dans l’habitation, ce qui explique une performance accrue.

Si elle fait partie des modèles les plus installés en France, ce système présente cependant quelques inconvénients :

  • l’encombrement du logement ;
  • une liaison frigorifique, plus polluante, qui contraint de faire appel à un frigoriste pour son installation ;
  • un coût plus élevé.

 

La pompe à chaleur air-eau hybride

Ce modèle de pompe à chaleur air – eau implique le recours à une chaudière à condensation en complément. La combinaison des deux technologies, PAC et chaudière à condensation, rend ainsi cet équipement très rentable.

En effet, selon la température extérieure, le système de chauffage optera, de façon intelligente, soit pour une production d’énergie par la pompe à chaleur, soit par la chaudière, ou encore par une combinaison des deux.

Présentant un excellent rendement, une pompe à chaleur air-eau hybride s’avère cependant plus onéreuse qu’une chaudière seule. Néanmoins, son surcoût reste raisonnable, car elle ne nécessite pas l’emploi d’une PAC très puissante.

 

Les différentes technologies

Les pompes à chaleur proposent également différentes technologies : à basse ou à haute température. Cette appellation fait référence à la température de sortie de l’eau. Les PAC à basse température permettent donc de produire une eau entre 35 et 45 °C, tandis que les pompes à chaleur à haute température peuvent produire une température jusqu’à 60 °C à la sortie de l’eau.

Cette différence de technologie exigera, dans certains cas, de changer le type d’émetteurs de chaleur. En effet, une pompe à chaleur basse température se montre souvent plus performante avec un raccordement à des équipements de chauffage également basse température. Un changement des radiateurs et autres émetteurs de chaleur impliquent cependant parfois de multiplier la facture d’achat de sa PAC par deux.

 

Les différents usages

La pompe à chaleur peut avoir plusieurs utilités au sein d’une habitation. Elle peut ainsi délivrer un simple service, à savoir produire une eau chaude utilisée dans le chauffage de la maison. Mais elles peuvent également rendre un double service afin que l’eau chaude produite soit à la fois utilisée dans le chauffage, mais permette aussi d’alimenter le réseau d’eau chaude sanitaire de la maison.

 

Raccordement à différents types d’émetteurs

 

prix pompe chaleur air eau

Parmi les critères de choix de sa pompe à chaleur, le système de chauffage déjà en place ou à installer s’avère également décisif. Selon son objectif, il convient donc de bien étudier les compatibilités.

 

Enfin, une pompe à chaleur de type air-eau peut se raccorder à trois types d’émetteurs :

  • un plancher chauffant ;
  • un ventilo-convecteur (mural, console ou cassette installée au plafond) ;
  • ou encore à des radiateurs.

 

Prix d’une pompe à chaleur air-eau : pourquoi choisir une pompe à chaleur air-eau ?

 

L’achat d’une pompe à chaleur air-eau est un investissement onéreux qu’il ne faut pas prendre à la légère. Il faut, en effet, être conscient que l’achat d’une pompe à chaleur air-eau a un prix plus important que les autres systèmes de production de chaleur traditionnelle.

Pour autant, le retour sur investissement se fait rapidement ressentir, ce qui rend cet achat très intéressant. Ainsi, la rentabilité de cette installation peut permettre de diviser sa consommation d’énergie pour le chauffage par trois.

De plus, il faut savoir que la pompe à chaleur air-eau est un équipement de production de chaleur éligible aux aides à la rénovation énergétique, contrairement aux pompes à chaleur de type air-air.

 

Prix d’une pompe à chaleur air-eau : équipement et pose

 

De manière générale, le tarif de la pompe à chaleur varie en fonction de plusieurs critères.

Tout d’abord, il faut savoir que le prix d’une pompe à chaleur dépend de son modèle. Ainsi, la PAC monobloc aura un coût global différent d’une PAC bibloc. Ensuite, la puissance de l’appareil choisi, son usage, ou encore les dépenses annexes liées aux changements éventuels des émetteurs de chaleur viendront gonfler le tarif final. Enfin, il faudra prévoir le prix de la main-d’œuvre.

 

Variation de prix selon la puissance de la PAC air-eau

Afin de mieux appréhender le coût d’investissement d’une pompe à chaleur air-eau, voici un éclairage sur la fourchette de prix à laquelle vous attendre.

Ainsi, en faisant le choix d’une pompe à chaleur air-eau, dédiée au chauffage seul, avec une puissance de 6 kW, le tarif d’achat s’élèvera aux environs de 4 000 euros, sans compter le prix de la pose.

Si vous envisagez, à l’inverse, la pose d’une PAC d’une puissance de 16 kW, le tarif atteindra alors les alentours de 11 000 euros, hors prix de pose.

Il s’avère donc important de définir au plus juste la puissance nécessaire pour sa PAC.

 

Variation de prix selon la technologie de la PAC air-eau

Par ailleurs, la technologie choisie va aussi avoir un impact important sur le tarif à l’achat de la pompe à chaleur.

Ainsi, pour une PAC air-eau ECS, le tarif se situera aux alentours de 7 500 à 9 500 euros, tandis qu’une PAC air-eau simple service coûtera plutôt entre 6 500 et 7 800 euros. Un tarif qui ne compte pas la pose et qui concerne une pompe à chaleur d’une puissance de 10 kW.

En moyenne, il faut donc compter 15 à 20 % de plus pour une PAC air-eau en double service.

 

Variation de prix selon le modèle de la PAC air-eau

 

prix pompe chaleur air eau

Puissance, technologie, modèle… autant de facteurs de variation du coût de pose d’une pompe à chaleur air-eau qui peut faire tripler le prix de cet équipement. Bien s’informer et solliciter des devis restent donc les plus sûrs moyens de payer le juste prix.

 

Enfin, selon le modèle et la marque de pompe à chaleur de type air-eau choisie, il faudra prévoir une variation du tarif de 3 000 euros en moyenne, hors prix de la pose, pour des équipements de même puissance, prévus pour un même usage.

Comptez ainsi :

  • de 4.000 à 7.000 euros pour une PAC chauffage seul de 6 kW
  • de 7.500 à 9.500 euros pour une PAC double service de 10 kW
  • ou encore de 8.500 à 12.000 euros pour une PAC ECS de 16 kW.

 

Frais annexes d’une PAC air-eau

Enfin, au moment de l’achat d’une pompe à chaleur air-eau, il ne faut pas négliger les frais annexes qui vont forcément venir s’ajouter au prix global final.

Après avoir procédé à l’achat d’une pompe à chaleur dans le cadre d’une rénovation, il pourra alors s’avérer nécessaire de changer les équipements de diffusion de chaleur.

Il faudra ainsi prévoir dans certains cas :

  • l’achat de radiateur basse température d’un montant de 1 000 euros l’unité ;
  • d’un plancher chauffant : de 70 à 120 euros le m2, soit un total de 5 600 à 9 600 euros pour une surface de 80 m², sans compter la chape de ravoirage et de revêtement.

 

Prix d’installation d’une pompe à chaleur air-eau

À ces investissements, il conviendra d’ajouter le tarif de pose de la PAC air-eau qui oscillera entre 1 500 et 3 000 euros. Cette variation conséquente s’explique par le type de pompe à chaleur air-eau choisi, mais aussi par d’autres facteurs tels :

  • la complexité du raccordement au système de chauffage en place
  • l’accessibilité des différents équipements
  • la nécessité de réaliser des travaux annexes
  • la localisation du chantier
  • les tarifs pratiqués par l’entreprise retenue.

Pour s’assurer d’obtenir la meilleure prestation au meilleur coût, il convient donc de solliciter plusieurs devis de pose de pompe à chaleur air-eau.

 

 

Prix d’une pompe à chaleur air-eau : comment l’installer ?

 

L’installation de l’appareil impose de suivre des étapes précises : pose, raccordements électrique et au circuit de chauffage, mise en service et vérification. L’intervention d’un professionnel qualifié s’avère donc fortement recommandée.

En effet, certaines pompes à chaleur se constituent d’un fluide frigorifique qu’il faut manipuler avec une grande précaution. Il est donc toujours préférable de faire appel à un artisan qualifié pour gagner en sérénité sur la pose de sa pompe à chaleur air eau.

Par ailleurs, il peut s’avérer judicieux de solliciter un artisan qui possède la norme RGE. Un tel choix permettra ainsi d’être éligible aux différentes aides à la rénovation énergétique.

Enfin, il ne faut pas négliger que la mise en place d’un contrat de maintenance se révèle obligatoire. Or, cette prestation ne peut se faire que par l’intermédiaire d’un professionnel, qui intervient plus volontiers sur un matériel installé par ses propres soins.

 

Prix d’une pompe à chaleur air-eau : quelles aides ?

Ce système de chauffage présente de nombreux avantages écologiques grâce à son utilisation d’une source d’énergie naturelle et renouvelable. En cela, il existe donc de nombreuses aides proposées par l’État.

  • Ma Prime Rénov’, mise en place par l’ANAH, dont le montant peut s’élever entre 2 000 et 4 000 euros.
  • la Prime conversion Chaudière, dans le cas d’une rénovation ou du remplacement d’une chaudière à gaz. Cette aide peut s’élever de 450 euros à 4 000 euros.
  • L’éco-PTZ, prêt pour la transition énergétique, peut aussi se révéler intéressant pour engager ces travaux onéreux.
  • Enfin, la prime CEE ou la TVA à 5,5 % complètent cette gamme d’aides, très appréciables pour envisager ce type d’installation à moindre frais.

 

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.