Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour l’installation électrique dans une extension maison

Prix pour l’installation électrique dans une extension maison

Vous souhaitez agrandir votre maison ? Si cela implique des coûts en matière de maçonnerie, toiture ou plomberie, vous ne devez pas négliger les frais concernant l’installation électrique dans votre extension. En effet, le coût de travaux électriques s’avère onéreux. Or, si ce constat se révèle vrai pour les constructions neuves, il l’est encore davantage en cas de rénovation et d’agrandissement. Aussi, si votre objectif est de chiffrer votre budget, pensez à estimer le prix pour l’installation de l’électricité dans votre extension.

Dans cette optique, il convient de se préoccuper du moyen d’amener l’électricité dans le nouvel espace bâti. De même, il vous faudra diagnostiquer l’état du système électrique d’origine, sans omettre de calculer la puissance nécessaire à l’extension. Une nouvelle installation électrique ne s’improvise donc pas. Il en va de la sécurité et du confort pour l’ensemble des occupants du logement.

Découvrez alors tous nos conseils pour vous aider à prévoir votre budget pour l’installation électrique d’une extension ou dépendance.

Comment faire venir l’électricité dans une extension ?

Vous envisagez de réaliser une extension et vous souhaitez qu’elle soit pourvue de toutes les commodités ? Que vous optiez pour la réalisation d’une véranda, d’un garage, d’un bureau ou d’un logement à louer, vous devrez donc procéder à l’installation de l’électricité. Or, afin d’alimenter une extension en électricité, plusieurs démarches s’imposent. Voici les étapes à suivre pour installer l’électricité dans une extension de maison.

1. Réaliser un plan détaillé du nouveau réseau électrique

La première formalité consiste à établir un plan de l’installation électrique pour votre future extension. Cela vous aidera d’ailleurs à chiffrer le prix pour l’installation électrique de votre extension.

Pour ce faire, anticipez l’aménagement des pièces et leurs équipements. Pour vous y aider, référez-vous à la norme NF C 15-100 qui impose pour chaque pièce un nombre minimum de prises et de points d’éclairage. N’hésitez pas à voir large, car procéder à des modifications une fois les travaux faits s’avérera compliqué et onéreux !

budget installation electricite extension
Le prix d’une installation ou d’une rénovation électrique s’avère onéreux. Pour limiter les coûts et rendre l’installation électrique d’une extension sûre et confortable, réalisez un plan conforme à la norme NF C 15-100.

Dénombrez et placez alors les prises et les interrupteurs. Ce schéma électrique vous permettra de calculer la puissance nécessaire pour alimenter correctement votre extension de maison. En effet, il ne vous reste plus qu’à multiplier la puissance des chauffages électriques par le nombre de mètres carrés. Puis, additionnez le nombre de Watts utilisés par chaque élément. Vous obtiendrez alors le nombre de kW total nécessaire.

Par ailleurs, vérifiez les recommandations en matière de sécurité électrique, car la norme de conformité NFC 15-100 s’applique obligatoirement pour les extensions et sa mise en place à un coût.

2. Prévoir tous les travaux d’électricité pour aménager votre extension

Votre plan est fait, c’est bien ! Mais avez-vous envisagé tous les équipements électriques nécessaires pour un raccordement électrique de votre extension ?

En effet, selon la taille et l’emplacement de votre agrandissement, le prix pour l’installation électrique dans votre extension ne sera pas le même. Ainsi, si la nouvelle réalisation prend place sur une aile du bâtiment ou sur la façade, sa proximité permettra de réduire la facture. Au contraire, si vous pouvez opter pour une dépendance, les coûts risquent de grimper.

Selon le cas et vos besoins, l’installation de l’électricité dans votre extension pourra donc nécessiter :

  • de faire évoluer l’installation électrique d’origine
  • d’installer un second tableau électrique dédié au réseau de votre extension
  • de mettre en place un sous-compteur d’électricité afin de souscrire un nouveau contrat chez un fournisseur d’électricité. Idéal pour distinguer la consommation électrique de chaque partie du logement.
  • d’enfouir un câble blindé dans une tranchée extérieure, nécessitant ainsi des travaux de terrassement
  • de placer une prise de terre à proximité de la construction.

Ainsi, le coût d’un raccordement électrique d’une extension peut varier considérablement.

3. Faire un diagnostic du tableau électrique principal

Un élément de votre installation doit en particulier retenir votre attention : votre tableau électrique général. Est-il en bon état et dispose-t-il d’emplacements vacants supplémentaires pour le nombre d’équipements ? Conserverez-vous, après la réalisation des nouveaux branchements, 20 % de modules libres recommandés ? À vous de tirer vos conclusions. Généralement, le plus pertinent tant en matière d’économie d’énergie que de sécurité est cependant de poser un nouveau tableau électrique.

4. Installer un second tableau électrique

Pourquoi ajouter un tableau électrique ? Car cela permet, avant tout, d’améliorer la sécurité du logement. En effet, vous pourrez ainsi disposer votre nouveau tableau électrique au sein même de l’extension réalisée. Or, il est fortement conseillé qu’un tableau électrique soit rapidement accessible en cas de problème. Il s’avère alors facile d’actionner le disjoncteur indépendant pour couper le courant.

Par ailleurs, les nouveaux tableaux électriques bénéficiant des dernières technologies, équiper son extension ou sa dépendance d’un de ces équipements devraient favoriser vos économies d’énergie.

5. Bien préparer votre projet électrique d’extension : ajouter un tableau électrique secondaire ?

Il convient, avant toute chose, de préciser que pour une extension, il s’agit d’installer un tableau divisionnaire, et non secondaire.

Quelle est la différence ? Un tableau électrique secondaire se dispose à côté du tableau électrique principal quand celui-ci se révèle trop exigu. Quant au tableau électrique divisionnaire, il s’installe à distance du tableau de répartition principal. En effet, il a pour vocation d’alimenter une zone éloignée d’au moins une dizaine de mètres.

Le tableau divisionnaire correspond donc précisément au besoin correspondant à l’installation de l’électricité dans une extension ou dépendance.

Prix pour l’installation de l’électricité dans une extension : les fournitures

Voici un récapitulatif des postes de dépenses les plus fréquents. Il conviendra de multiplier les tarifs à l’unité par le nombre d’éléments nécessaires.

Fournitures installation électricité extensionPrix moyens (hors pose)
Prise de courant standard 16A15 à 30 euros
Prise pour appareil énergivore 32A40 euros
Câble 1,5 ou 2,5 mm210 euros / ml
Sortie de câble5 euros
Boîte encastrée simple2 euros
Boîte encastrée double5 euros
Interrupteur (va-et-vient, variateur, minuteur)15 à 20 euros
Dispositif d’éclairage5 euros
Prise TV15 euros
Permutateur20 euros
Conduits d’encastrement14 à 85 euros
Moulure, plinthe PVC5 euros / m

Prix pour l’installation de l’électricité dans une extension : tableau électrique et autres équipements

Au coût de ce matériel s’ajoute celui des tableaux électriques et autres équipements principaux. Vous trouverez dans ce tableau récapitulatif, le prix d’un tableau électrique principal dans la perspective où l’ancien s’avérerait trop vétuste. De même, y est indiqué le tarif d’un tableau divisionnaire dédié à l’extension.

Équipements installation électricité extensionPrix moyens (hors pose)
Tableau électrique nu150 à 200 euros
Tableau électrique divisionnaire (1 à 2 rangées)60 à 100 euros
Disjoncteur de branchement130 à 180 euros
Disjoncteur différentiel150 à 200 euros
Disjoncteur divisonnaire70 euros

Sans le remplacement du tableau électrique principal, le coût du nouvel équipement pour votre extension reviendra ainsi à 470 euros en moyenne.

Prix pour l’installation de l’électricité dans une extension : la main-d’œuvre

Pour une installation de l’électricité de qualité, aux normes, il est incontournable de faire appel à un électricien professionnel. Cela implique certes un coût majoré, mais lui seul pourra vous garantir la sécurité de l’ensemble de l’installation. Une entreprise d’électricité vous fera, par ailleurs, bénéficier d’une garantie décennale indispensable en cas de revente avant 10 ans.

tarif electricien electricite extension dependance
Recourir à un électricien professionnel représente un investissement. C’est cependant la garantie d’une installation électrique d’extension conforme et de qualité. Un conseil : n’hésitez pas à comparer les devis peut faire baisser la facture.

Deux tarifications sont pratiquées par les électriciens selon le projet au m2 ou à l’heure. Ainsi, le coût au m2 pour une installation électrique d’extension par un électricien s’élèvera de 80 à 100 euros HT. Si le chantier inclut la pose de chauffages, le tarif de main-d’œuvre atteindra alors 100 à 130 euros du m2.

Concernant le tarif horaire d’un électricien, il oscille entre 35 et 50 euros TTC. Le choix de cette facturation exige cependant de savoir évaluer précisément le temps nécessaire à la réalisation des travaux.

Ces tarifs peuvent cependant être revus à la hausse selon la localisation du chantier d’extension. En effet, un artisan électricien fixe librement ses honoraires. Ainsi, en région parisienne ainsi que dans certaines autres agglomérations, le coût pratiqué par une entreprise générale d’électricité peut être multiplié par 2 ou 3.

Pour établir un budget pour l’installation de l’électricité dans une extension, il est donc recommandé de faire réaliser plusieurs devis. N’hésitez pas à compléter le formulaire présent sur cette page afin d’obtenir plusieurs estimations de professionnels de votre région. Elles gratuites et sans engagement.

Facteurs de variation des prix pour les travaux d’électricité d’une extension

On l’a vu, les prix pratiqués par les électriciens professionnels peuvent impacter fortement votre budget électricité d’extension de maison. Cependant, d’autres critères ont aussi leurs conséquences.

Il en ira ainsi du mode de distribution de l’électricité. La pose encastrée plus esthétique se révélera nettement plus onéreuse qu’une pose apparente. En effet, une distribution encastrée exige la réalisation de saignées ainsi que de la réalisation d’un rebouchage et d’une finition (papier peint, peinture…).  La pose en applique se réalise, quant à elle, à l’aide de moulures ou de baguettes en PVC. Elle requiert donc beaucoup moins de main-d’œuvre.

Par ailleurs, certains aménagements spécifiques dans votre extension augmenteront également la facture d’installation électrique. Il en va ainsi de la réalisation d’une pièce d’eau, exigeant des précautions importantes. Il en va de même de l’installation de chauffages électriques, d’un cumulus ou d’un chauffe-eau électrique.

Taux de TVA pour des travaux d’électricité concernant une extension de maison

Avec la réalisation d’une extension de maison se pose la question du taux de TVA appliqué pour les travaux réalisés.

Si la dimension de l’extension dépasse 10 % de la surface d’origine, le taux de TVA atteindra 20 %. Pour une extension représentant moins de 10 % de la construction principale, le taux intermédiaire de 10 % s’appliquera. Seules conditions : que le bâtiment concerné ait plus de deux ans et que les équipements soient fournis par l’artisan électricien.

Aides financières pour installer l’électricité dans une extension d’habitation

Des aides peuvent être allouées pour des travaux d’électricité respectant certains critères.

Ainsi, équiper son extension de technologies produisant de l’énergie verte rend éligible à un crédit d’impôt calculé sur le prix des équipements.

Enfin, vous pouvez bénéficier de subventions de l’ANAH et de primes d’amélioration de l’habitat de la DDE sous certaines conditions.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *