Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Aménager une trémie d’escalier

Aménager une trémie d’escalier

Comment aménager une trémie d’escalier ? Quelles sont les étapes pour réaliser une trémie d’escalier ? Quel est le prix de pose d’une trémie d’escalier, si vous faites appel à un professionnel ? Maison en travaux vous donne toutes les informations sur le pose et l’aménagement d’une trémie d’escalier.

Quand, on parle de trémie d’escalier, on se réfère à l’espace découpé dans le plafond afin d’accéder à l’étage suivant et où l’escalier arrive.

Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas uniquement l’escalier qui détermine la trémie, mais bien la forme et l’emplacement de la découpe qui conditionne le type d’escalier.

Après, vous pouvez toujours planifier une forme de trémie spécifique dans le but d’accueillir l’escalier que vous souhaitez.

Il faut donc apporter une réflexion et un soin particulier à cette opération avant de se lancer dans sa réalisation. Mais comment calculer la taille de la trémie et comment planifier ce projet ? Comment découper une trémie d’escalier en évitant les erreurs ? Nous allons voir en détails comment aménager une trémie d’escalier ?

 

Calculer la surface d’une trémie d’escalier

 

Tout commence par le choix de l’emplacement et de la forme de la trémie d’escalier. En effet, il faudra réfléchir à la forme de la trémie pour que celle-ci puisse accueillir l’escalier.

Vous devez savoir avant de vous décider qu’une trémie rectangulaire est faite pour accueillir un escalier droit ou tournant tandis qu’une découpe ronde ou carrée ne peut déboucher que sur un escalier hélicoïdal.

L’escalier droit est le plus difficile à placer, car il nécessite un recul important alors que l’escalier hélicoïdal ou tournant optimise l’espace disponible.

Il faut savoir que les dimensions de la trémie d’escalier ne peuvent être déterminées seules. Il faut faire le calcul de l’escalier global afin de connaître les dimensions de votre trémie. Sachez tout de même que :

  • La largeur d’une trémie doit être de 70 cm minimum. Il est conseillé, si c’est possible, d’avoir au moins 80 cm de largeur afin que l’escalier soit confortable.
  • La longueur ne peut se déterminer qu’en fonction de la pente de l’escalier, d’où la nécessité de prendre en compte l’escalier pour déterminer la trémie.

Pour l’escalier, vous allez devoir prendre en compte différents critères comme :

  • L’échappée, c’est-à-dire de la hauteur libre de passage qui dans l’idéal doit avoisiner les 1m90.
  • Les mesures de la volée : Ce terme désigne le recul nécessaire que vous possédez au sol à l’étage inférieur.
  • Le nombre de marches : le nombre préconisé est de 18. Au-delà, l’escalier peut être fatigant.
  • La hauteur de la marche : celle-ci doit être uniforme sur l’ensemble de l’escalier. Elle doit être comprise entre 17 et 21 cm, sachant que la hauteur idéale est à 18 cm.
  • Le giron de la marche : il s’agit de la distance entre deux nez de marche.
  • La largeur de la marche : il faut compter entre 21 et 27 cm pour un bon confort.

Une fois tous ces critères en main, vous allez passer au calcul de l’escalier en lui-même. Ce calcul s’applique pour les escaliers droits.

  • Commencez par mesurer la hauteur entre les deux étages et la longueur de la volée.
  • Appliquez le calcul suivant pour déterminer le nombre de marches : Nombre de marches (N) = Hauteur à monter (H)/hauteur de marche souhaitée (h).

Puis, vous procéderez au calcul du giron en divisant la longueur de la volée par le nombre de marches.

Pour les escaliers tournants, la mesure est un peu plus complexe. En effet, le but est d’augmenter le rayonnement des marches, c’est-à-dire l’angle le plus petit, afin de rendre la montée plus confortable. Pour cela, on détermine des marches balancées par un calcul précis qui permet d’augmenter le rayonnement par une progression arithmétique.

 

prix d'une trémie d'escalier

Pour tracer votre trémie vous devrez prendre en compte le type d’escalier et sa pente.


 

Une fois cela fait, vous allez déterminer la longueur de votre trémie.

Ce calcul est valable pour les escaliers droits et tournants. Pour cela, vous allez mesurer la hauteur entre le plafond et les marches sur votre plan. Quand la mesure devient inférieure à 1 m 90, c’est là qu’il faut découper. Vous n’avez plus qu’à mesurer, toujours sur votre plan, la distance entre la dernière marche et la marche à partir de laquelle il faut découper pour obtenir la longueur de votre trémie. Pour exemple, un escalier avec une emprise au sol de 1m50 devra avoir une ouverture de trémie de 3.50 m sur 95 cm.

Pour l’escalier hélicoïdal, le diamètre de la trémie dépend de la largeur de l’escalier. Il faut compter que la dernière marche occupe environ 1/4 de la trémie ce qui correspond à un angle de 90 degrés. La trémie aura, quant à elle, un angle total de 270 degrés. Par exemple, pour un escalier avec des marches de 70 cm de large, il faut compter une trémie de 1m50 de côté.

Vous trouverez dans l’article suivant un comparatif complet des différentes formes d’escalier.

 

Étapes pour faire une trémie d’escalier

 

Pour faire une trémie d’escalier, il faut d’abord rassembler les outils dont vous allez avoir besoin. Il faudra vous munir :

  • D’un cordeau à tracer
  • Une règle de maçon
  • D’un mètre, un bastaing
  • Deux étais, une scie électrique
  • Un chevêtre et deux sabots

Durant l’opération, vous allez être amené à couper une ou plusieurs solives, celles-ci étant les poutres qui soutiennent votre plancher. Vous allez donc devoir commencer par sécuriser votre plancher avant de rentrer dans le vif du sujet. Voici les différentes étapes à suivre :

  • Tracez au sol comme au plafond l’emplacement de la trémie en vous aidant du cordeau, de la règle et du mètre.
  • Placez le bastaing et les étais afin de soutenir le plancher à l’endroit où vous allez devoir découper
  • Protégez-vous avec des gants et des lunettes puis munissez-vous de la scie électrique
  • Au préalable, vous aurez vérifié qu’aucun fil électrique ne passe dans l’emplacement de la trémie.
  • Commencez à découper votre plancher avec la scie électrique. Pour cela, percez un trou à l’un des angles de la trémie et passez votre lame pour débuter la découpe.
  • Passez ensuite côté plafond. Comme pour le plancher, découpez le plafond en suivant la même méthode.
  • Il faut maintenant couper les solives qui sont mises à nues. Nous vous conseillons de protéger votre sol afin de ne pas l’abimer par la chute des solives. Pour les découper, procéder morceau par morceau.
  • Placez ensuite votre chevêtre afin de solidariser les solives coupées entre elles en le fixant aux extrémités avec les sabots.
  • Retirez les étais et le bastaing et posez votre escalier.

 

Prix pour faire une trémie d’escalier

 

Le prix d’une trémie d’escalier dépendra de la nature des matériaux à découper. S’il s’agit d’une trémie dans un plancher bois, le tarif sera différent que pour une découpe dans du béton. Quoi qu’il en soit, la percée d’une trémie est une opération délicate qui peut remettre en cause la solidité de votre plancher.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Pour information, voici les tarifs pratiqués pour une trémie d’escalier :

  • Dans un plancher bois : entre 450 et 1 000 euros
  • Dans une dalle béton: entre 1500 et 3 000 euros

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Les tarifs pour une trémie d’escalier présentés ci-dessus sont indicatifs. N’hésitez pas à faire une demande de devis pour une estimation précise de votre projet.

A noter : si vous faîtes appel à un professionnel pour l’ensemble d’un projet escalier, la trémie d’escalier est un étape inclue dans l’ensemble du projet. Les tarif seront alors plus intéressants.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *