Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

VMC simple flux ou double flux

VMC simple flux ou double flux

Si l’utilité d’une VMC ne fait pas de doute, le choix du bon modèle de VMC peut poser question. En effet, il existe plusieurs types de VMC (ventilation mécanique contrôlée). Plus précisément, elles sont divisées en deux catégories, celle des VMC simple flux et celles des VMC double flux. Chacune présente des avantages et des inconvénients, mais aussi des caractéristiques particulières qui font qu’elles conviennent mieux à un type de maison donné. Quelle VMC installer chez vous ? Quel est l’intérêt de préférer une VMC hygroréglable à une VMC simple flux ? Quel prix pour quelle VMC ? Nous vous proposons d’y voir plus clair en suivant le guide.

 

Pourquoi installer une VMC ?

 

La ventilation la plus adaptée à un logement aujourd’hui sera toujours celle qui fait rimer confort avec économies d’énergie.

Il s’agit toujours de renouveler la quantité d’air assurant le bien-être et la santé des occupants et d’évacuer l’excès d’humidité hors du logement. Seule la ventilation mécanique contrôlée (VMC) parait alors adaptée à remplir cette mission car elle assure un débit d’air régulier. Le logement est alors ventilé tout le temps et dans toutes les pièces pour un coût de fonctionnement minimal.

Par ailleurs, ce système de ventilation présente plusieurs autres avantages.

Il permet ainsi de réaliser des économies de chauffage dès lors qu’il équipe un logement et que la ventilation se révèle correctement réglée.

De plus, il favorise la bonne conservation de l’habitat en évitant le développement de l’humidité, donc des moisissures ou du salpêtre.

 

C’est quoi une VMC simple flux ?

 

Il existe deux types de VMC bien distincts, la simple flux et le double flux. Mais quelle différence y-a-t-il entre VMC simple flux et double flux ? Et quel type de VMC choisir ? On fait le point.

 

vmc simple double flux

Parmi les modèles de ventilation simple flux, on distingue deux modèles aux performances énergétiques bien marquées : la VMC simple flux autoréglable et simple flux hygroréglable. La dernière présente un compromis intéressant en termes de coût et de performance par rapport à une VMC premier prix et l’onéreuse VMC double flux.

 

VMC simple flux autoréglables

Les VMC à simple flux peuvent se présenter comme autoréglables, c’est-à-dire qu’elles assurent un renouvellement d’air constant dans vos pièces. Très abordables, elles sont idéales pour les petits budgets. A contrario ce n’est pas avec elles que vous ferez les meilleures économies d’électricité et que vous mettrez un terme aux pertes de chaleur.

 

VMC simple flux hygroréglables

Les VMC simple flux hygroréglables adaptent, quant à elles, la régulation de l’air en fonction du taux d’humidité intérieur. Elles sont constituées de membranes qui se dilatent selon le taux d’humidité contenu dans l’air ambiant. Les économies d’énergie réalisées seront plus conséquentes ici et le coût d’installation restera abordable. En revanche, l’entretien régulier à prévoir sur ce genre de système est assez coûteux.

 

C’est quoi une VMC double flux ?

 

La VMC double flux offre une ventilation plus performante. Bien que beaucoup plus onéreuse à l’achat, elle permet cependant de réduire efficacement les déperditions de chaleur dues au renouvellement de l’air dans l’habitation.

En effet, elle présente une technologie intelligente puisqu’elle a la particularité de contrôler l’air entrant et sortant. Cette ventilation récupère la chaleur de l’air vicié qu’elle utilise pour réchauffer l’air neuf venant de l’extérieur. Ainsi, les déperditions d’énergie liées au renouvellement de l’air s’avèrent limitées au maximum.

À l’inverse, on peut l’utiliser en été pour rafraîchir l’air entrant ce qui peut être une très bonne option dans certaines régions !

Autre avantage : des filtres empêchent que le pollen ou d’autres polluants ne puissent contaminer l’air intérieur.

Tous ces atouts penchent en faveur de la VMC double flux et font de ce modèle le système vers lequel tendre lorsqu’on en a le budget.

 

Principales différences entre VMC simple et double flux

 

Récapitulons, une VMC simple flux, autoréglable comme hygroréglable, extrait l’air vicié et l’excès d’humidité d’un logement. La VMC double flux se charge également d’introduire de l’air neuf réchauffé grâce à la chaleur extraite de l’air sortant. Elle réduit au minimum les pertes calorifiques dues au renouvellement de l’air et permet de belles économies de chauffage.

 

vmc simple double flux

Dotée d’un échangeur thermique, la VMC double flux offre un confort optimal en supprimant les entrées d’air froides et permet ainsi une belle économie d’énergie. Son acquisition reste cependant coûteuse à l’achat, même si elle ouvre droit à des aides de l’État sous certaines conditions.

 

VMC simple flux vs double flux

 

Chaque système présente à la fois de avantages et des inconvénients. Passons-les en revue dans le détail.

 

Avantages et inconvénients de la ventilation simple flux

La VMC simple flux a pour premier avantage son prix. Il est compris entre 400 et 800 euros (pose comprise). La VMC simple flux autoréglable reste donc le plus abordable des systèmes d’aération intérieure.

De plus, il est possible de l’installer sans faire appel à un artisan ce qui permet alors d’économiser sur l’installation.

Autre point positif : elle s’avère efficace quand il s’agit de purifier l’air et d’en chasser l’humidité.

Côté inconvénient, le fait qu’elle fonctionne en continu a tendance à vous faire gaspiller du chauffage, entraînant en même temps des dépenses énergétiques importantes.

Elle amène également des bruits extérieurs dans la maison.

 

Avantages et inconvénients de la ventilation double flux

On a déjà pu le constater la VMC double flux présente bien des avantages de par sa technologie plus élaborée.

Le premier avantage concerne les importantes économies d’énergie que cette VMC double flux permet de réaliser. Il n’y a plus de risque de surcoût de chauffage car l’air neuf est réchauffé avant d’être réintroduit dans l’habitat ce qui ne modifie plus la température de la pièce. Il ne résulte ainsi aucun courant d’air supplémentaire.

De plus, l’air entrant est filtré, et donc vraiment assaini.

Le principal inconvénient de la VMC double flux provient directement de son avantage. Sa technologie innovante implique un coût majoré de conception. De ce fait, le coût engendré par son installation peut aller jusqu’à 4.000 euros pose comprise. La VMC double flux représente donc un réel investissement, d’autant que seul un artisan peut l’installer.

Autres désagréments : la VMC double flux prend beaucoup plus de place et son fonctionnement peut générer du bruit, notamment si la pose n’a pas été réalisée correctement. Mieux vaut donc solliciter les services d’un professionnel pour la pose de votre VMC. D’autant que si vous optez pour un artisan RGE, vous pourrez prétendre à une aide de l’État.

 

 

Quelle VMC choisir : VMC double flux ou hygroréglable ?

 

Installer une VMC, c’est assurer le renouvellement correct de l’air ambiant. Le choix doit être fait en fonction des caractéristiques de votre logement : sa configuration, son ancienneté, son isolation,mais aussi de la région dans laquelle il se situe (chaude ou froide) et de son exposition (nord ou sud)…. Avec plus ou moins d’humidité ou de sécheresse.

Le budget déterminera aussi en partie votre choix, car plus la VMC est performante, plus elle coûte cher à l’achat… Même si les économies réalisées sur les factures énergétiques sont à prendre en compte, il n’en reste pas moins que les VMC les plus écologiques requièrent un investissement conséquent.

Enfin, pesez le pour et le contre, entre avantages et inconvénients, afin de trouver la VMC qui répondra le mieux à vos attentes.

 

VMC hygroréglable : un tarif attractif pour des performances intéressantes

Plus performante que la VMC simple flux autoréglable, et moins chère à l’achat que la VMC double flux, la VMC simple flux hygroréglable se révèle un très bon compromis. En effet, elle régule le débit d’air aspiré à l’extérieur automatiquement en fonction des conditions météorologiques et du taux d’humidité présent dans le logement.

De plus, elle adapte son débit en temps réel pour limiter au maximum les déperditions de chaleur.

Son prix est compris entre 800 et 1.200 euros pose incluse, ce qui la rend abordable pour une ventilation mécanique de qualité.

 

VMC double flux : une ventilation performante et des économies d’énergie

La VMC double flux permet une ventilation parfaite et un contrôle permanent de la qualité de l’air ambiant. Son installation nécessite cependant l’intervention d’un chauffagiste professionnel.

Plus chère à l’achat, elle permet cependant de réaliser de réelles économies sur le long terme en limitant efficacement les déperditions thermiques.

L’air nouveau n’arrive pas directement par les aérations, mais par une prise d’air et il est préalablement réchauffé et filtré.

Pour votre projet de construction ou de rénovation, il est important de la comparer au système de VMC simple flux avant d’arrêter votre choix. Même si elle peut coûter jusqu’à 4.000 euros avec la pose, ce qui représente un réel investissement, elle s’avère rentable sur le long terme. À noter qu’il existe encore un modèle de ventilation encore plus perfectionné. Il s’agit de la VMC double flux thermodynamique, soit une VMC reliée à une PAC (pompe à chaleur) pour une consommation d’énergie encore plus réduite.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.