Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Isoler le plancher des combles

Isoler le plancher des combles

Comment isoler le plancher des combles ? Comment réaliser l’isolation du plancher du grenier ? Quelles sont les différentes méthodes pour isoler le plancher de ses combles ? Quel type d’isolant et quelle isolation choisir pour le plancher de son grenier. Maison en Travaux vous donne toutes les informations pour comprendre comment isoler le plancher des combles et quel est le prix d’une isolation de plancher des combles.

Un plancher mal isolé peut constituer une source de déperdition de chaleur très importante. La déperdition est d’autant plus importante lorsqu’il s’agit du plancher du grenier et que la toiture est mal isolée. L’isolation du plancher des combles et du grenier peut largement contribuer à l’isolation de la maison. Une isolation du plancher peut même se substituer dans certain cas à une isolation des combles lors que ceux-ci ne sont pas aménagés. On parle alors d’isolation de combles non aménagé par une isolation de plancher. Nous allons voir dans cet article les différentes solutions d’isolation pour le plancher et le prix d’une isolation de plancher.

 

Méthodes pour isoler un plancher

 

On compte trois méthodes d’isolation de plancher, reposant sur trois manières différentes d’aborder l’espace à isoler. On choisit la méthode selon la configuration du plancher et le projet d’isolation.

 

Isolation d’un plancher par le bas

Il s’agit de placer la matière isolante au plafond de la pièce inférieure (d’ailleurs on parlera généralement d’isolation de plafond). Il est donc impossible de réaliser cette opération pour un plancher qui ne dispose pas d’un étage inférieur.

Avant de penser à un isolation par le bas, assurez-vous d’avoir vérifié que le plancher n’avait pas de marques d’humidité au niveau des appuis. Une barrière étanche est nécessaire pour que la zone reste saine. Si ce n’est pas le cas, ou si celle-ci n’est pas en bon état, il faut en installer une neuve. Une autre solution consiste à injecter dans les bases du mur au niveau de l’appui du produit hydrofuge.

Quoi qu’il en soit, le plancher doit être absolument sec et sain avant de pouvoir débuter des travaux d’isolation.

Pour une isolation du plancher par le bas, plusieurs solutions existent. Les plus utilisées seront l’isolation avec la pose d’un plafond tendu et l’isolation par la pose d’un plafond suspendu.

L’isolation par l’installation d’un plafond tendu consiste à installer un revêtement de plafond constitué à partir d’un film PVC qui forme une surface continue maintenue sous tension par des systèmes de fixation. Une isolation de plafond qui permet à la fois une isolation thermique et acoustique de très bonne qualité.

L’isolation par la pose d’un plafond suspendu consiste à installer un faux plafond à l’aide d’une ossature (métallique la plupart du temps) suspendue qui permettra de fixer des plaques.

L’isolant est lui placé selon la configuration du plancher. Selon le type de plancher, l’isolant peux être collé directement à celui-ci ou bien placer entre et sous les solives. Pour le type d’isolant, on choisira généralement des isolants traditionnels souples comme la laine de verre.

 

Isolation d’un plancher par la structure

L’isolation d’un plancher par la structure est possible uniquement pour les planchers munis d’une ossature. Là encore, le plancher doit être parfaitement sain au moment de commencer les travaux. Si vous constatez des traces d’humidité ou la présence de parasites, il est indispensable de traiter les zones concernés avant d’entamer les travaux d’isolation.

 

comment isoler un plancher

L’isolation d’un plancher se fait généralement à l’aide d’isolant souple (ou du moins non rigide) afin de facilité la pose pour que l’isolant s’adapte parfaitement à la configuration du plancher.


 

La structure de bois d’un plancher ne peut être supprimé, ce qui va influencer le choix du type d’isolant. Des isolant très rigides ne sont pas adaptés. Il faut plutôt penser à des matelas de laine minérale dont l’épaisseur va dépendre de l’espace disponible. Dans tous les cas, il est indispensable d’éviter toute cavité, tout l’espace doit être densément garni.

Pensez bien qu’en isolant le plancher, vous allez en modifier l’hygrométrie. Faites une étude de la composition du plancher, mais il peut s’avérer nécessaire de faire installer un freine-vapeur sur la face intérieure, pour s’assurer de l’étanchéité du plancher à l’air.

Quant à la réalisation des travaux, on peut imaginer deux cas :

  • Plancher avec plafond : l’isolant peut être insufflé entre les deux faces et un freine-vapeur installé au niveau du sol, ou alors on peut remplacer soit le plancher soit le plafond pour installer la matière isolante. En revanche, il n’est possible d’installer un freine-vapeur que si on a remplacé le plafond.
  • Plancher sans plafond : deux possibilités, soit on garde la structure sans plafond et on garnit les interstices, soit on garnit par le bas et on installe un nouveau plafond. Les deux cas sont compatibles avec l’installation d’un freine-vapeur (cette solution s’oriente donc vers une isolation par le bas comme vu précédement)

 

Isolation d’un plancher par le haut

Là encore, la première chose à faire est de vérifier que le plancher est sain et sec au niveau des appuis.

L’isolation d’un plancher par le haut est effectué quand l’isolation par le bas est impossible. Et pour l’isolation du plancher de combles non aménagés c’est également la solution préconisé car c’est la plus efficace en terme de performance isolante.

Pour l’isolation d’un plancher ou d’un sol inaccessible par le bas, on posera l’isolant directement sur le plancher et on opérera à un nouveau revêtement au sol. Ces travaux entraîneront une hausse du niveau du sol.

Selon la qualité du sol sous le plancher, la marche à suivre va être différente. Dans le cas d’une chape de béton coulée directement sur place, l’isolation de la périphérie devrait être suffisante, mais si le plancher est léger avec ossature et éléments assemblés, il faut prévoir une couche spécifique d’étanchéité à l’air, qui fera aussi office de pare-vapeur, située entre l’isolant et la couche apparente.

Le choix de l’isolant devrait dépendre en partie de l’espace disponible. Si les linteaux de porte le limitent, il faut songer à choisir un isolant mince performant. La rigidité du revêtement prévu est aussi un critère, car si le revêtement et l’isolant sont souples tous les deux, l’isolant risquerait de s’écraser et le revêtement de se fragiliser. Il faut donc prévoir un isolant plus rigide, ou assorti de joints de mouvement.

Dans le cas d’une isolation de plancher des combles non aménagés, cette fois-ci l’isolation consistera seulement à placer l’isolant sur le plancher sans se soucier du revêtement (le grenier n’est en revanche pas utilisable). Pour isoler le plancher des combles, c’est généralement la technique de soufflage qui est préconisée. On souffle un isolant en vrac tout au long du plancher assurant un forte isolation du plancher et évitant ainsi les déperditions thermiques.

 

comment isoler des combles perdus

Le soufflage d’un isolant sur le plancher du grenier et un très bon moyen pour isoler le plancher et isoler les combles perdus.


 

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur l’isolation de combles non aménagés.

Ces types de travaux demandent un savoir faire particulier, n’hésitez pas à solliciter un artisan professionnel si vous n’avez pas les compétences requises. L’artisan sera alors apte à choisir la configuration et l’isolant adéquat pour l’isolation de votre plancher

 

Prix d’une isolation de plancher

 

Le budget de l’isolation d’un plancher est extrêmement variable en fonction de la méthode choisie, des matériaux sélectionnés et surtout des travaux nécessaires en amont et en aval.

De manière générale, les produits isolants ne sont pas très chers.

Des panneaux rigides en polyuréthane coûtent entre 11 et 20 euros le m2, tandis qu’en polystyrène extrudé, le prix est inférieur à 5 euros. La laine de roche se trouve autour de 15 euros le m2 et un panneau en laine de chanvre un peu en dessous, vers 11 euros.

Si vous avez besoin de produit hydrofuge, un bidon coûte en moyenne 37 euros pour 5L.

Pour le prix d’une isolation de plancher, il faudra partir sur une base horaire d’intervention de 30 à 40 euros de l’heure (H.T). Il faudra ensuite ajouter le coût des matériaux et des éventuelles finitions en fonction du projet.

Voici une liste de quelques exemples de prix de projet d’isolation de plancher :

  • Pour le prix d’un plafond tendu, pose comprise, comptez entre 60 et 90 euros le m2.
  • Pour le prix d’un plafond suspendu, pose comprise, comptez entre 40 et 70 euros le m2.
  • Pour une isolation de plancher par soufflage, comptez 20 euros le m2 main oeuvre incluse.

Pour mieux estimer votre projet et isoler le plancher des combles, il est conseillé de faire faire un devis par un professionnel.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

En ce qui concerne les travaux, sachez que sous conditions, ils donnent lieu à des crédits d’impôt de 30% et sont éligibles pour une prime CEE. De plus, il existe des organismes d’aide au financement, tels que l’ANAH ou les instances territoriales.

 

Prix d’une isolation du plancher des combles

 

Enfin sachez que vous pouvez bénéficier de l’isolation de combles perdus pour la somme d’un euros. Non ceci n’est pas une blague. Il s’agit du pacte énergie solidarité.

 

comment isoler un plancher

Le Pacte Energie Solidarité permet de financer l’isolation des combles perdus à 1 euros. L’isolation se fait pas soufflage.


 

Vous pouvez peut être bénéficier de ce pacte. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’article sur le prix de l’isolation des combles perdus à 1 euros.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *