Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour refaire le plancher des combles

Prix pour refaire le plancher des combles

Comment refaire le plancher des combles ? Quels sont les éléments pour un projet de pose de plancher de combles ? Comment isoler ses combles et isoler le plancher de ses combles ? Maison en Travaux vous donne toutes les informations sur le prix pour refaire le plancher des combles.

Vous avez décidé d’aménager votre grenier ? Dans le cadre d’un projet d’aménagement de combles la première chose à faire sera de refaire le plancher des combles pour qu’il supporte une charge équivalente de 150 kg/m2 à 240 kg/m2 (charge suffisante pour l’installation d’une salle de bain).

Pour mettre en place ce projet travaux, il vous faudra procéder par étape afin de rénover la dalle pour qu’elle puisse supporter le poids des différents aménagements. Plusieurs méthodes sont à votre disposition. Le choix de la méthode se fera selon l’état actuel de votre plancher et la configuration de vos combles. Nous allons détailler dans cet article ce projet d’aménagement et le prix des travaux si vous devez refaire le plancher de vos combles.

 

Types de plancher possible pour les combles

 

En bon ou mauvais état, le plancher de votre grenier demande à être rénové pour pouvoir accueillir des aménagements. Il est rare de trouver un plancher de grenier suffisamment résistant pour l’aménagement de combles. Le plancher devra être refait ou du moins renforcé. L’occasion également d’y ajouter une solution d’isolation.

Pour un projet de renforcement de plancher, il faudra dans un premier temps renforcer la portance que vous ayez des solives ou des poutrelles en béton.

Au niveau du plancher lui même, on optera généralement pour 2 solutions différentes :

  • Le plancher de dalles de particules agglomérées
  • Le plancher massif poser sur des lambourdes

Le plancher et le revêtement choisi devront être supportable par la charpente.

Le plancher de dalles de particules agglomérées est le plus rentable. La finition demandera quand même d’y adjoindre un revêtement supplémentaire. Il s’installe aussi bien sur un croisé de solives et de lambourdes que sur une dalle de béton allégé. Niveau revêtement vous aurez le choix entre parquet flottant, le revêtement PVC ou encore de la moquette.

Le parquet massif se pose directement sur les lambourdes. Là, pas de finition supplémentaire à prévoir sinon la couche de cirage ou de vitrification selon vos goûts et les recommandations de l’artisan.

Pour une bonne résistance et une bonne isolation, il faut prendre une épaisseur de 16 à 23 mm. La pose du parquet dépend ensuite de vos goûts : à l’anglaise, points de Hongrie, à bâtons rompus ou Versailles.

N’oubliez pas de prévoir les cales indispensables pour le désolidariser des murs lors de la pose. En effet, le bois travaille et votre parquet a besoin de bouger.

 

Comment renforcer le plancher des combles ?

 

Si votre plancher actuel n’était destiné qu’à servir de plafond à la pièce du dessous, il y a fort à parier que les solives ou poutrelles sont de faibles sections et largement espacées.

Il va donc falloir renforcer le plancher et l’isoler avant de pouvoir penser à y poser quoi que ce soit dessus. Que ce soit un plancher avec des poutrelles en béton ou un plancher bois, des solutions existent.

Premièrement, il faut le consolider. Pour cela, il faut rajouter des solives pour limiter l’espacement entre chacune à 40 cm maximum.

Elles se fixent par des connecteurs métalliques aux murs porteurs. Une autre solution consiste à poser des lambourdes perpendiculairement aux solives toujours dans le but de renforcer la portance du plancher.

Les solives reposent en principe sur les poutres. Elles peuvent donc accueillir un isolant dessus et donc avant la pose du parquet ou en dessous si une dalle béton constitue le plafond de l’étage inférieur.

Cette étape n’est pas à négliger dans la mesure où si les solives ne constituent pas une base solide, vous ne pourrez pas aménager vos combles.

Vous pouvez aussi opter pour une dalle en béton. Là, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Couler une dalle légère en béton armé sur les poutrelles béton existantes
  • Poser du bac acier

Si vous couler une dalle légère, elle trouvera son ancrage dans les murs porteurs et reposera au besoin sur les solives.

Pour cela, on utilisera du béton léger c’est-à-dire sans eau, sans sable et sans ciment. Ce type de béton est fait à partir de granulats comme l’argile expansée. La technique consiste à faire une dalle béton traditionnelle, mais en utilisant ce béton allégé. Il faut compter une épaisseur de 3 à 5 cm. Ce type de béton procure une très bonne isolation phonique et acoustique. Il faudra prévoir une couche de désolidarisation par la pose d’un film plastique.

Le bac acier est une autre solution. Très léger et très résistant, le bac en acier complète ainsi les poutres en béton. De plus, l’isolant peut être intégré au bac acier.

 

Isolation du plancher des combles

 

Et en parlant d’isolant, quelle que soit la méthode choisie, il est recommandé de poser un isolant avant de placer votre plancher. Vous y gagnerez en confort. Celui du dessous pourra faire du bruit sans déranger la personne qui loge dans les combles et inversement. D’ailleurs, la pose d’une feuille de feutre sur le bois est recommandée afin de limiter les craquements sous les pas.

 

comment isoler le plancher des combles

En refaisant le plancher de vos combles, il ne faudra pas négliger l’isolation. Différentes méthodes s’appliqueront en fonction de votre projet de plancher.


 

Il ne vous restera plus qu’à déterminer le type de plancher : les dalles de particules agglomérées et la finition que vous aurez préalablement choisie ou du parquet massif.

A noter : pour l’isolation du plancher des combles, de nombreuses solutions existent en fonction du projet. Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur l’isolation du plancher des combles.

Il est plus rare de poser un carrelage pour un plancher de combles. En effet, le poids du carrelage et de la chape de ragréage pèsent très lourds et demanderaient un renforcement du plancher assez conséquent. Toutefois, cela est faisable. Dans ce cas, le professionnel devra avoir des notions suffisante en architecture et portance pour réaliser un tel projet (il faudra également que la configuration d’origine s’y prête).

 

Prix de pose d’un plancher des combles

 

Le prix de pose d’un plancher au m2 seul s’élève entre 10 à 30 euros le m2 environ. On parle ici simplement du plancher.

Les travaux de renforcement du sol et d’isolation sont eux à déterminer à partir d’un devis car ils demanderont une étude précise de la configuration et du projet.

Le renforcement du plancher peut atteindre facilement de 30 à 100 euros le m2 en fonction du projet.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Sachant que le coût de renforcement du plancher et la pose du parquet n’est qu’une facette du projet.

En effet le renforcement d’un plancher fait généralement parti d’un projet d’aménagement de combles.

Il faudra donc prendre en compte le coût de la totalité du projet : isolation toiture, aménagement des pièces, escalier et autres éléments.

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur le prix d’un aménagement des combles.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *