Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Installer une fosse septique

Installer une fosse septique

Comment installer une fosse septique toutes eaux ? Comment mettre en place une fosse septique à épandage ? La mise en place d’une fosse septique nécessite de faire de gros travaux de terrassement et de raccordement de la fosse aux canalisations de la maison. Maison en Travaux vous explique étape par étape comment installer votre fosse septique.

Si votre logement n’est pas raccordé au réseau de tout à l’égout, vous envisagez sûrement l’installation d’une fosse septique. Destinée à recevoir l’ensemble des eaux usées de la maison, une fosse septique assure la fonction de prétraitement des eaux avant rejet. Et si vous craignez que cette installation ne défigure votre habitation, détrompez-vous ! Celle-ci demeurera invisible car enfouie sous le gazon de votre jardin.

 

Réglementation en matière de fosse septique

 

Avant d’installer sa fosse septique ou son épandage à drain, il est essentiel d’être bien informé sur les réglementations en vigueur de votre commune. La réglementation sur les fosses septiques a pour objectif d’éviter la pollution des nappes phréatiques et des cours d’eau par les eaux usées. Ces travaux sont donc très contrôlés et l’avis d’un professionnel est recommandé au vu du prix d’une fosse septique. Découvrez en détails la réglementation en place concernant la mise en place d’une fosse septique toutes eaux.

L’arrêté du 6 mai 1996 a fixé les prescriptions techniques applicables aux systèmes d’assainissement non collectif. Depuis lors, l’assainissement individuel est contrôlé par le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif). Le rôle de cette structure est d’assurer la conformité des dispositifs d’assainissement que sont les fosses septiques et les fosses toutes eaux individuelles.

Si vous souhaitez procéder à l’installation d’une fosse septique, il est donc indispensable de contacter cet organisme avant le démarrage des travaux afin d’obtenir une autorisation de mise en oeuvre. Il vous sera demandé de constituer un dossier, de le déposer en mairie et d’attendre sa validation avant mise en route du chantier. Pour connaître le SPANC dont relève votre secteur, consultez la mairie de votre commune ou le Conseil Général du département.

Après accord, les travaux feront de nouveau l’objet d’un contrôle par le SPANC :

  • Un premier contrôle en tout début d’installation de la fosse.
  • Un dernier contrôle juste avant le remblaiement.

Un certificat de conformité de votre fosse septique vous sera délivré attestant du bon respect de la réglementation en vigueur. Il est à noter qu’un diagnostic assainissement, avec éventuelle obligation de travaux, est à fournir obligatoirement à l’acheteur lors de la vente d’une maison. Celui-ci doit avoir été effectué moins de trois ans avant la transaction immobilière et être annexé à la promesse de vente. De plus, la réglementation impose également un entretien régulier de la fosse septique afin d’assurer un bon assainissement des eaux usées.

comment installer fosse septique

Comment installer sa fosse septique ? Techniques et travaux pour installer sa fosse septique.


 

Quelle fosse septique choisir ?

 

La seconde étape avant la mise en place de la fosse septique est de bien choisir son système d’évacuation et traitement des eaux domestiques. Les habitations qui ne sont pas raccordées au réseau public de collecte des eaux usées doivent disposer d’une installation d’assainissement non collectif (ANC). Ce dispositif permet la collecte, le prétraitement, la filtration et l’épuration des eaux usées avant rejet.

 

Les différents types de fosses septiques

Il existe principalement deux types de fosses septiques :

  • Les fosses septiques classiques.
  • Les fosses toutes eaux.

Les premières sont anciennes et équipent encore certaines habitations qui ne sont pas raccordées au réseau de tout à l’égout. Mais plus aucune n’est installée neuve aujourd’hui en France. Les fosses septiques d’autrefois, qui étaient conçues pour ne recevoir que les eaux vannes, sont en effet désormais remplacées par des fosses toutes eaux. Celles-ci assurent la fonction de prétraitement de l’ensemble des eaux usées de la maison, c’est-à-dire à la fois des eaux ménagères ou eaux grises provenant de la cuisine et de la salle de bains et des eaux vannes provenant des toilettes.

 

Comment choisir sa fosse septique ?

Le but d’une fosse septique est la décantation des matières solides et leur liquéfaction partielle par fermentation grâce aux bactéries présentes dans les eaux usées. Pour bien choisir sa fosse septique, il faut prendre en compte de nombreux facteurs : capacité, matériau, technique de pose (pose hors sol ou enterrée). Les critères de choix d’une fosse septique sont les suivants :

  • Le volume de la fosse septique. Celui est déterminé par la superficie de la maison et le nombre d’occupants. Comptez un minimum de 3m3 pour une habitation de 5 pièces principales et ajoutez 1m3 par pièce principale supplémentaire. Lors de l’achat, le volume est souvent remplacé par la capacité de la fosse septique : de 500L à plus de 5.000L selon vos besoins.
  • Le matériau de la fosse septique. Il peut s’agir d’acier, de fibre de verre, de ciment, de béton ou de plastique. En principe, le fond de la fosse septique est en béton ou en béton armé (si le sol est meuble) et les parois sont maçonnées en briques ou en ciment. Les fosses septiques de grand gabarit sont en béton ou béton armé (fond et parois). Notez qu’il existe également des fosses septiques préfabriquées en plastique, ciment ou autre.

Faites appel à un professionnel pour l’installation d’une fosse septique, il sera le plus apte pour vous accompagner dans le choix et l’installation d’une fosse septique. Recevez jusqu’à 5 devis pour installer une fosse septique.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Comment installer une fosse septique soi-même ?

 

Une fosse septique doit être installée à une distance minimum de 5 mètres de l’habitation et à 3 mètres des limites de propriété, ainsi que des arbres ou arbustes. Elle doit être implantée à 35 mètres minimum des puits, sources ou captages destinés à l’alimentation humaine. Veillez également à ne pas positionner la fosse septique sur des zones de circulation ou de stationnement de véhicules. Enfin, n’envisagez aucune plantation au-dessus de la fosse, hormis du gazon.

 

Matériel pour mettre en place d’une fosse septique

Pour pouvoir mettre en place un système d’évacuation des eaux usées telles qu’une fosse, il est nécessaire d’être équipé d’un certain outillage. Pour installer une fosse septique vous-même, vous devez vous munir du matériel suivant :

  • Un kit d’assainissement individuel comprenant la fosse elle-même, les drains, les regards, etc.
  • Des galets de 30/40 mm.
  • Du sable de 0/4 mm.
  • Une pioche.
  • Une pelle ou une mini-pelleteuse en location.
  • Du géotextile.
  • Une règle de maçon.
  • Un niveau à bulle.

mise en place fosse septique

Mise en place d’une fosse septique : technique pour mettre en place une fosse septique toutes eaux soi-même.


 

Les étapes d’installation d’une fosse septique

Pour bien commencer les travaux d’installation d’une fosse septique, il faut entreprendre ce chantier selon des étapes bien précises. En effet, vous aurez à faire des travaux de terrassement, de raccordement et de remblai sur le terrain de votre maison. Pour poser un système d’assainissement individuel soi-même, il faut:

  • Creuser un trou de dimensions supérieures à celles de la fosse septique elle-même.
  • Déposer un lit de sable d’environ 10 centimètres au fond du trou et assurer l’horizontalité à l’aide d’un niveau à bulle et d’une règle de maçon.
  • Placer la fosse toutes eaux dans le trou de façon que le niveau de sortie soit plus haut que celui de l’épandage souterrain. Une pente de 2% à 4% doit être gardée sur l’ensemble de la réalisation.
  • Creuser les tranchées destinées aux drains et aux tuyaux d’évacuation jusqu’au regard de répartition. Celles-ci doivent être larges de 50 centimètres et espacées de 1,5 mètre d’axe à axe.
  • Les tuyaux entre la sortie de la fosse et les drains seront placés sur un lit de sable d’environ 5 centimètres.
  • Protéger la fosse des éventuels cailloux présents dans la terre en versant du sable tout autour après l’avoir remplie d’eau afin qu’elle ne bouge pas.
  • Poser les tuyaux d’évacuation depuis la sortie de la fosse jusqu’au regard de répartition des drains d’épandage souterrain.
  • Raccorder la sortie des eaux vannes.
  • Installer un bac dégraisseur si la fosse est distante de plus de 10 mètres de l’habitation.
  • Poser le système d’aération de la fosse septique selon la notice du fabricant.
  • Placer des galets de 30/40 millimètres dans les tranchées réalisées pour l’épandage souterrain par les drains tout en gardant une légère pente sur chaque drain.
  • Poser les drains et placer le géotextile par-dessus.
  • Recouvrir l’ensemble de terre et tasser pour retrouver le niveau du sol d’origine.

Rappelons qu’une fosse toutes eaux est destinée à recevoir uniquement les eaux ménagères et les eaux vannes. En aucun cas, les eaux pluviales ne doivent est évacuées dans une installation d’assainissement non collectif. Leur débit est en effet tellement variable qu’il pourrait provoquer un dysfonctionnement du système. L’évacuation des eaux de pluie dans une fosse septique est donc strictement interdite. Il faut savoir que dans certains cas, la mise en place d’une fosse septique sur un terrain non constructible est possible. Il peut être opportun de comparer avec le prix d’un raccordement au tout-à-l’égout si possible. Photos des chantiers d’installation : gtzecosan et cobaltfish.

 

Vidéo : mettre en place sa fosse septique

Comment mettre en place une fosse septique ? Découvrez pas à pas les étapes d’installation d’un système d’évacuation et traitement des eaux domestiques avec ces explications en vidéo. Vous connaîtrez ainsi tous les conseils pour réussir ce gros chantier.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *