Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Travaux de peinture après un dégât des eaux

Travaux de peinture après un dégât des eaux

Comment déclarer un dégât des eaux ? Quelles sont les étapes à respecter pour traiter un dégât des eaux ? Comment peindre après un dégât des eaux ? Le dégât des eaux fait partie des sinistres qui peuvent arriver au sein de votre habitation. Pour pouvoir traiter un mur ou réparer un plafond après une infiltration ou une fuite d’eau, il faut faire preuve de méthode afin d’éviter de mauvaises surprises. Maison en travaux vous explique les différentes démarches à entreprendre après un dégât des eaux. Le guide pour réaliser des travaux de peinture suite à un dégât des eaux.
 

Déclarer un dégât des eaux

 
Une fenêtre mal fermée, une étanchéité douteuse, une canalisation rompue, … Les causes d’un dégât des eaux peuvent être nombreuses et surtout pas toujours visibles du premier coup d’œil. Il faut parfois plusieurs jours pour s’en apercevoir. Alors, que faire en cas de dégât des eaux ? Pour être indemnisé par son assurance habitation, il convient de réaliser certaines démarches administratives avant de commencer les travaux de peinture et réhabilitation. Découvrez comment déclarer un dégât des eaux à son assurance afin d’être indemnisé.
 

Contacter son assureur

Dès que vous constatez un dégât des eaux au sein de votre habitation, vous devez impérativement prévenir votre assureur dans le délai qui est fixé par votre contrat (5 jours ouvrés généralement), en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception. Vous pouvez également contacter votre assurance habitation par téléphone, pour obtenir le plus rapidement possible un constat à l’amiable dégât des eaux, que vous devrez remplir rapidement.

La déclaration d’un dégât des eaux à son assureur est donc la priorité. Surtout, il est nécessaire d’informer son assureur dans le délai imparti pour que les travaux de rénovation et de peinture vous soient remboursés. De plus, d’autres acteurs doivent être informés du sinistre :

  • Si vous êtes locataire du logement victime du sinistre, il faut informer le propriétaire.
  • Si vous vivez dans une résidence, vous devez également avertir le syndic de copropriété.

Le syndic de copropriété doit alors faire intervenir un plombier afin de déterminer l’origine du dégât des eaux : fuite d’eau chez le voisin du dessus, fuite d’eau de votre installation de plomberie ou encore des parties communes. Il peut être plus compliqué de déterminer l’origine du dégât des eaux selon son emplacement et son accessibilité. Mais les signes pour identifier un dégât des eaux sont nombreux : murs humides, plafond qui noircit, fuite d’eau, champignons qui apparaissent, …
 

Faire un constat « dégât des eaux »

Une fois votre assurance habitation informée du sinistre, il vous faut maintenant remplir un constat « dégât des eaux » avant de commencer les travaux de réhabilitation et de repeindre vos murs et plafonds. Ainsi, vous pourrez déclarer le lieu, la cause ou les circonstances du sinistre, ainsi que les dégâts engendrés. Il est important de bien remplir le constat.

Si le dégât des eaux provient d’un autre logement que le vôtre, vous devrez remplir le constat amiable avec l’occupant de ce logement. Avec ces informations, votre assurance pourra évaluer quelles sont les dégradations prises en charge par l’assurance et aussi les travaux de rénovation et peinture à prévoir. Vous pouvez avoir un constat « dégât des eaux » en le téléchargeant ci-dessous :

Télécharger un constat « dégât des eaux »

Dans le cas d’un voisin qui ne veut pas coopérer et refuse de remplir un constat amiable « dégâts des eaux », il vous faudra lui envoyer une lettre de mise en demeure et adresser une copie au syndic de copropriété.

Les sinistres tels qu’un dégât des eaux peuvent dégrader fortement le logement et notamment les plafonds, murs et sols. Les murs en plâtre et faux-plafonds se gorgent d’eau et gonflent, ce qui abîment la peinture. Une expertise pourra être effectuée par votre assurance pour constater la valeur des dégâts. Pensez à bien rassembler tous les documents utiles pour être dédommager de vos biens (factures, devis, photos, …), que vous transmettrez à votre assurance, ou à l’expert s’il se déplace chez vous.

L’expert évaluera les dommages et les causes du sinistre. Dans le cas d’un dégât des eaux causé par une fuite chez un voisin, des dommages et intérêts peuvent éventuellement être demandés.

constat amiable dégât des eaux

Quand déclarer un dégât des eaux ? Comment remplir un constat amiable dégât des eaux ? Le guide du constat amiable dégât des eaux pour déclarer un sinistre à son assurance.


 

Attendre la décision de l’assureur

Surtout, ne procédez à aucun travaux avant le passage de l’expert. Il faut attendre la décision de l’assureur avant de repeindre les murs et le plafond. En effet, l’assurance habitation vous proposera un montant d’indemnité si les dégâts sont bien couverts par votre assurance. Libre à vous ensuite de faire intervenir un peinture du bâtiment ou de repeindre vos murs et plafonds vous-même.

Suivant les documents que vous aurez envoyé et/ou le passage de l’expert, votre assurance reviendra vers vous rapidement pour vous proposer une indemnisation. Si vous acceptez cette proposition, vous serez indemnisé dans le cours du mois suivant. Si vous refusez, vous pourrez réaliser les travaux vous-même ou demandez une expertise contradictoire. Une indemnité sera alors calculée par votre assureur, par rapport à la surface touchée, les matériaux utilisés pour la rénovation et le temps consacré.

Si des travaux de peinture suite à dégâts des eaux sont nécessaires, il faut savoir que le coût de cette rénovation est le plus souvent entièrement pris en charge par l’assurance habitation. En effet, la majorité des assurances incluent la réparation et rénovation des murs et plafonds après un sinistre. Si vous décidez d’embaucher un peintre pour refaire la peinture, un devis ainsi qu’une facture seront demandés par votre assurance.

devis peinture suite dégât des eaux

Pour être indemnisé et pouvoir rénover votre maison ou appartement suite à un sinistre, il convient de faire un devis peinture suite dégât des eaux. Obtenez des devis travaux de peinture dégât des eaux par un peintre.


 

Repeindre après un dégât des eaux

 
Après un dégât des eaux, des travaux de peinture sont généralement nécessaires afin de rénover vos murs et et réparer le plafond. Quand commencer les travaux de peinture ? Comment repeindre un mur après un dégât des eaux ? Comment réparer un plafond suite à un sinistre ? Une fois l’expert passé, vous pourrez entamer vos travaux de réhabilitation.

Vous devrez procéder par étapes pour réhabiliter la surface touchée : assainir les murs ou plafonds, nettoyer et préparer le support, puis le repeindre. Découvrez les étapes des travaux de peinture après un dégât des eaux : comment repeindre suite à un dégât des eaux ou un sinistre.
 

Assainissement des murs

Après un dégât des eaux, combien de temps laisser sécher avant de repeindre ? Malheureusement, l’eau ne laisse pas le choix : il faudra attendre que la surface sèche complètement pour pouvoir entamer les travaux sans risques. Il peut également y avoir des odeurs. Il faudra également s’assurer que la cause du dégât ait été résolue, pour s’éviter de mauvaises surprises.

Comment traiter une surface touchée par un dégât des eaux ? Il conviendra pour commencer d’assainir la surface touchée par le dégât des eaux. Pour se faire, vous pouvez utiliser une centrale d’assèchement. Un système d’électrodes va envoyer des impulsions électriques pour chasser l’eau de votre surface. Ou vous pouvez également attendre que la surface sèche par elle-même.

Utilisez un humitest (testeur d’humidité) pour tester la surface touchée par le dégât des eaux. N’entamez vos travaux que si le taux d’humidité est inférieur à 10%. Sinon, vous risquez de dégrader encore plus le support…

Une fois la surface sèche, vous pourrez la gratter pour retirer tous les résidus de peinture ou de plâtre. Vous pourrez ensuite appliquer un traitement anti-moisissures. Traitez votre mur avec un produit anti-fongique habituel. Certains sont spécialement étudiés pour l’intérieur. Il est également possible d’utiliser un enduit anti-humidité, trouvable dans le commerce, pour traiter votre surface.

Vous pourrez également utilisez un enduit de rebouchage pour colmater les éventuelles fissures ou crevasses. Il peut être également nécessaire d’appliquer un enduit de lissage pour réparer les murs et plafonds. Poncez ensuite pour obtenir une surface lisse, avant de nettoyer la surface à peindre.

repeindre apres degat eaux

Comment peindre un mur après un dégât des eaux ? Il faut souvent refaire la peinture d’un mur ou d’un plafond après un dégât des eaux. Le guide pour réaliser des travaux de peinture après un dégât des eaux.


 

Peinture suite à un dégât des eaux

Avant toute chose, vérifiez une nouvelle fois que la surface est désormais sèche. Si ce n’est pas le cas, la peinture n’adhérera pas. Bien souvent, des auréoles apparaîtront sur votre surface après un dégât des eaux. Ces immenses taches sont très peu esthétiques, et peuvent être partiellement humides. Surtout, elles pourront vous empêcher d’obtenir un résultat parfait en un minimum de couches passées.

Commencez par appliquer une sous-couche d’impression hydrofuge pour améliorer l’adhérence de la peinture. Cette étape est indispensable, sur une surface qui a souffert d’un dégât des eaux. En effet, l’eau s’infiltrant dans un mur ou un plafond dégrade profondément ce montant. Des tâches d’humidité peuvent apparaître par-dessus la peinture sans la sous-couche d’impression hydrofuge.

Vous appliquerez ensuite de la peinture glycéro, et non acrylique, pour empêcher l’éventuel retour de l’humidité, et donc de tâches sur vos murs. Le choix de la peinture est crucial suite à un dégât des eaux. Il est recommandé de passer une première couche et de laisser sécher au moins 24 heures avant d’en passer une seconde. Pensez à bien aérer votre pièce, la peinture glycéro est toxique si vous ne laissez pas l’air circuler.

Attention à ne pas utiliser systématiquement de la peinture hydrofuge. Cette peinture est utile dans les pièces humides comme une salle de bain. Elle laisse respirer la surface, mais cette peinture sera inutile en cas d’infiltration d’eau. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous conseiller suivant le dégât des eaux que vous aurez subi au sein de votre intérieur.
 

Devis peinture après dégât des eaux

 
Pour chiffrer les travaux de peinture suite à un sinistre, il vous faut faire des devis peinture après dégât des eaux. Le prix de votre devis de peinture après dégât des eaux variera suivant plusieurs paramètres. En premier lieu, la surface à rénover et repeindre. Suivant l’ampleur des dommages et la quantité de peinture utilisée, le coût global des travaux de réhabilitation variera forcément.

Pour sécher et assainir les murs, l’intervention d’une entreprise spécialisée est fortement recommandée. Pour assainir vos murs au meilleur prix, faîtes des devis assainissement pour comparer les tarifs des professionnels. Selon la technique utilisée, le prix pourra varier de 30 à 60 euros le mètre linéaire. Pour l’assèchement par injection, il faudra débourser environ 50 euros pour 5 litres de produits.

En ce qui concerne la peinture, il faudra compter en moyenne 30 euros du mètre carré hors taxes. Ce prix comprend la préparation du support, et la pose des différentes couches de peintures nécessaire. Ainsi pour une surface de 20 mètres carrés, il faudra compter en moyenne 600 euros hors taxes. N’hésitez pas à faire appel à plusieurs artisans pour comparer les devis peinture et obtenir le meilleur prix possible !

Pour obtenir des devis de peintre pour des travaux de peinture après dégât des eaux, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous. La demande de devis est entièrement gratuite et vous aurez des estimations chiffrées pour repeindre vos murs et plafonds suite à un dégât des eaux.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *