Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Taux de TVA selon les travaux en 2016

Taux de TVA selon les travaux en 2016

Quel est le taux de TVA travaux en vigueur pour les différents travaux de rénovation et d’aménagement en 2016 ? Quels sont les types de travaux qui bénéficient d’un taux de TVA préférentiel ? Comment calculer le taux de TVA applicable selon les travaux constituant un projet de construction, de rénovation ou d’aménagement ? Maison en Travaux vous donne toutes les informations sur le taux de TVA selon les travaux en 2016.

Réaliser des travaux de rénovation ou d’aménagement nécessite un budget assez important. Pour encourager les ménages à se lancer (surtout dans la remise en conformité), des allégements sont constatés au niveau du taux de TVA. En construction, rénovation et au niveaux des travaux en général on distingue 3 taux de TVA différents :

  • Le taux de TVA dit normal à 20%
  • Le taux de TVA intermédiaire à 10%
  • Le taux de TVA réduit à 5,5%

 

Taux de TVA applicable pour les travaux

 

Les taux de TVA qui concernent les travaux avaient été modifiés au début de l’année 2014 dans une logique de simplification. Une simplification de la TVA qui à l’époque (et aujourd’hui toujours) à agacer plus d’un artisan et consommateur car cette simplification c’est faite par une augmentation passant des taux à 19,9% / 7% / 5,5% avant 2014 à des taux de TVA actuels à 20% / 10% / 5,5% selon les travaux.

 

Taux normal de TVA

Pour l’année 2016, le taux normal reste inchangé par rapport aux taux de la TVA pour les travaux appliqués en 2014.

En 2014 le taux normal de TVA, ultérieurement de 19,6%, est passé à 20%. Ce taux normal de TVA est toujours de 20% en 2016.

 

Taux intermédiaire de TVA

Avant 2014, le taux intermédiaire était de 7%. Il est monté à 10% début 2014 et il reste à 10% en 2016.

 

Taux réduit de TVA

Le taux réduit à 5,5% en 2014 est maintenu en 2016. Il est appliqué aux travaux de rénovation ou amélioration énergétique dans les locaux d’habitation.

Le type de travaux concernés englobe aussi bien la pose que l’installation ou encore l’entretien des matériaux et équipement d’économie d’énergie. Cette réduction de taux de taxe constitue l’un des dispositifs mis en place dans la réalisation des travaux de restauration énergétique. Pour être éligibles, les travaux doivent respecter des caractéristiques techniques et apporter des critères de performances minimales.

 

Quel taux de TVA est applicable selon les travaux ?

 

Le taux de TVA applicable dépendra donc du type de travaux réaliser. Si votre projet concerne une rénovation permettant une amélioration des performances énergétiques de votre logement, il y a de grandes chances que vous bénéficiez d’un taux de TVA préférentiel. En construction ou pour les autres cas, vous serez malheureusement soumis au taux de TVA normal dans la plupart des cas.

 

Les travaux soumis à un taux de TVA à 20%

Les travaux de réhabilitation apprêtés à un local autre qu’un logement sont soumis à ce taux normal. Pour le cas d’un local à usage professionnel, industriel ou commercial par exemple le taux de TVA applicable pour les travaux est donc de 20%.

Pareillement pour tout ce qui a rapport aux espaces verts, que ce soit agencement, nettoyage ou entretien.

Les installations sportives comme piscine ou terrain de tennis seront elles aussi soumis au taux de TVA de 20%.

Faisant encore partie de ce groupe, les gros œuvres ne considèrent aucune réduction de taux sur la surélévation, les reconstructions touchant les fondations, les charpentes, les murs porteurs ainsi que les planchers non porteurs. Sachez que s’il vous faut toucher aux huisseries extérieures, aux cloisons ou même au plancher recouvrant plus de 10 % de la surface globale, prévoyez également un taux de TVA de 20 % sur les travaux (pose et matériaux).

S’il arrive que des gros appareils de chauffage soient à poser dans des immeubles collectifs, il faut également appliquer taux normal de TVA.

Restent également soumis à ce taux l’installation de saunas, de matériel de chauffage mobile, les ascenseurs et bien évidemment les équipements d’aménagement intérieur (par exemple les éléments pour l’aménagement d’une cuisine).

A noter que l’achat des équipements et matières premières effectué par le propriétaire ou le locataire est astreint de ce taux. Tant qu’ils ne sont pas facturés par le professionnel de réfection, le taux applicable est de 20%.

Enfin la construction d’une nouvelle habitation est soumise au taux de 20%.

Pour les travaux qui prétendent à un taux de TVA réduit, il faudra que les matériaux et équipements permettant de bénéficier de ce taux réduit soit achetés par les professionnels en charge de la pose. Les particuliers ne peuvent pas bénéficier d’un taux préférentiel de TVA sur les matériaux dès lors qu’ils achètent les matériaux en question (le taux préférentiel de TVA peut par contre être appliqué uniquement sur le coût de la pose, hors matériaux si les matériaux sont achetés par le particulier et la pose réalisée par un professionnel).

 

Les travaux éligibles à un taux de TVA intermédiaire de 10%

Si vous comptez effectuer des travaux de rénovation sur une habitation ancienne, vous bénéficierez d’une réduction de taux de TVA, sous réserve de certaines exigences.

Les taux varient donc selon la nature des tâches. Ce taux touche les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement ou d’entretien. La réfection concerne les résidences principales tout comme celles secondaires ainsi que les dépendances comme les caves ou garages.

Nue ou meublée, occupée ou vacante, qu’il s’agisse de maisons individuelles ou de logements et immeubles, il faut juste que la construction concerné par les travaux soit achevée au moins 2 ans avant début de la réhabilitation. Les logis affectés à autre usage mais nouvellement transformés en usage habitation bénéficient également de ce taux réduit.

Pas besoin d’être propriétaire pour en profiter, c’est valable même pour un bailleur, locataire ou simple occupant qui souhaite rénover. En vue d’une mise en location, une agence immobilière peut procéder à des travaux touchant une habitation à ce même droit.

Il se peut qu’un logis soit utilisé en tant que local pour une activité professionnelle par exemple. Tant que plus de la moitié de la surface est destinée à servir d’habitation, la totalité des travaux effectués a droit à un taux réduit de TVA. Uniquement les surfaces affectées à l’habitation qui subissent ce taux en absence de cette condition. Même principe pour les parties communes des immeubles collectifs.

La totalité des travaux affectés dans cette zone bénéficie de ce taux, à condition que les locaux destinés à l’habitation dépassent les 50 %. Dans le cas contraire, ce type de taux s’applique uniquement à la proportion réservée à l’habitation. Ce taux concerne également le terrain qu’occupe le logement dans le cas de travaux de revêtement d’une voie privative ou la rénovation d’une clôture.

 

tva travaux 2015

Les taux préférentiels de TVA étant disponibles uniquement si vous faites appel à un professionnel, n’hésitez pas à demander dès votre demande de devis plus d’informations auprès de votre artisan sur le taux de TVA applicable par rapport à votre projet travaux.


 

Les travaux éligibles à un taux de TVA réduit de 5,5%

Les chaudières à condensation, les pompes à chaleur, l’isolation thermique des murs ou isolation de la toiture, l’appareil de régulation de chauffage ainsi que celui de production d’énergie renouvelable sont autant de travaux qui peuvent bénéficier du taux réduit à 5,5%.

Tant qu’il s’agit de travaux ayant rapport à l’optimisation de la consommation énergétique retracée sur la même facture lors des travaux principaux le taux applicable est de 5,5%.

Sont également inclus le déplacement de radiateurs ou la remise en conformité des sols. Toutes activités de rénovation touchant l’isolation thermique subissent le taux réduit dont la régulation, le changement de chaudière ou élaboration d’un système de chauffage en bois, ainsi que tout système servant à avoir du chauffage et d’eau chaude solaires, y compris les systèmes produisant d’énergie éolienne et hydraulique.

Seule la facture fournie par une entreprise ou un prestataire œuvrant dans la rénovation d’une habitation ancienne de plus de 2 ans obtient le taux intermédiaire ou celui réduit. Au cas où elle ne contient que la main d’œuvre, seule la prestation de pose subit ce taux. Au contraire, si les matières et équipements nécessaires aux travaux figurent dans la facture, l’ensemble peut bénéficier du taux de TVA préférentiel à 5,5%.

L’exception qui confirme la règle d’ancienneté : les travaux de serrurerie ou les travaux de plomberie pour une habitation de moins de deux ans. Ce sont des travaux d’urgence en cas de cambriolage avec effraction ou lors d’une fuite à réparer d’urgence.

A noter qu’un taux préférentiel de TVA et tout à fait cumulable avec d’autres dispositifs comme le crédit d’impôt à 30% ou encore l’éco prêt à taux 0. Autant de raisons pour encourager les particuliers à opter pour une rénovation améliorant les performances énergétiques de la maison.

Sachant que les taux préférentiels de TVA ne peuvent être obtenu que si vous faites appel à un professionnel, n’hésitez pas à poser la question de la TVA applicable selon les travaux dès votre demande de devis. L’artisan sera informé et capable de vous répondre sur cette question selon la nature de votre projet et les travaux qui composent celui-ci.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Obtenir un taux de TVA intermédiaire ou réduit

Le taux intermédiaire de TVA ou le taux de TVA réduit ne peut pas être appliqué sans une attestation sur papier libre (sauf pour les travaux d’urgence liés aux dépendances mais à condition de les signaler sur la facture).

Existant sous deux formes, cette lettre doit être fournie avant d’entamer les réhabilitations. Elle certifie que le local faisant l’objet d’une réhabilitation, de travaux de rénovation ou d’aménagement est bien achevé depuis plus de 24 mois. Il doit mentionner aussi que ce même logis est affecté principalement si ce n’est entièrement à l’habitation.

L’entreprise ou le prestataire est ainsi tenu de la faire signer et dater par le client. C’est un engagement pour l’artisan ou le professionnel de dresser un devis à taux de TVA réduit.

Ce papier sert de pièce justificative auprès des services fiscaux pour la comptabilité. Elle doit être conservée pendant 5 ans. Sans cette attestation, le fisc peut demander l’application du taux normal de TVA à l’entreprise.

Même procédure en cas d’informations erronées lors d’un contrôle fiscal. Dans de pareilles hypothèses, le client déloyal se verra obligé de payer le complément de TVA. Le prestataire peut réclamer un complément de facture sur la différence entre le taux réduit ou intermédiaire et taux normal de TVA. C’est le formulaire faisant office du droit d’application du taux réduit. Un accord stipulant la solidarité et la responsabilité de paiement de la TVA de la part du client envers le professionnel. En somme, cette lettre sert d’acquittement pour les deux parties sur la nature des travaux réalisés.

L’artisan n’a de toute façon aucun intérêt de tricher sur la TVA. Pour le particulier, il est fortement déconseiller de jouer avec la TVA même si le taux élevé de cette dernière peut parfois sembler jouer d’eux.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *