Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Faire une déclaration de sinistre

Faire une déclaration de sinistre

Comment réagir après un sinistre ? Comment faire une déclaration de sinistre ? Comment agir après des intempéries et entamer les étapes de réhabilitation ? Que faire après un sinistre, une inondation, un incendie ou des intempéries ? Maison en Travaux vous donne toutes les étapes à suivre après avoir subit un sinistre et vous explique comment faire une déclaration de sinistre pour obtenir dédommagement.

Le terme sinistre couvre une gamme variée de dégâts plus ou moins graves selon les cas. La façon de les gérer peut varier d’un incident à l’autre. Nul n’est à l’abri d’un sinistre, quelles que soient les précautions qui ont été prises en amont.

Dans cet article, nous allons détailler les étapes à suivre après un sinistre pour entamer au mieux la réhabilitation d’un logement touché.

Cet article explique comment réagir après un sinistre mais pas « pendant un sinistre ». Il est important de rappeler que si jamais vous êtes encore en train de subir des intempéries ou que vous êtes en pleine inondation, le plus important est de veiller à votre sécurité et celles de vos proches. Si vous pouvez évacuer les lieux en sécurité faites le. Sinon ne prenez pas de risques en voulant sauver des biens matériels. Les biens matériels se remplacent et les assurances vous aideront à récupérer ces pertes matérielles.

 

Comment réagir en cas de sinistre ?

 

Avant tout, il faut bien comprendre ce qu’implique le terme sinistre. Par définition, le sinistre est un évènement malheureux qui induit des dommages matériels et/ou corporels susceptibles d’être couverts ou indemnisés par une compagnie d’assurance. Il peut s’agir de l’assurance d’un tiers impliqué dans la faute, ou de votre propre assurance.

Parmi les types de sinistres les plus courants, on peut citer :

  • Les accidents motorisés : ils incluent les accidents provoqués par un tiers, par un animal, ou un accrochage avec une voiture, une moto ou un vélo.
  • Le vol : le vol englobe les cambriolages, les vols par effraction, et la perte d’objets de valeur.
  • L’incendie : c’est le sinistre le plus courant. Il inclut l’incendie des véhicules, mais aussi de maisons. La prise en charge de ce type de sinistre peut être complexe, car mal conduite, elle ne donne lieu à aucune indemnisation.
  • L’inondation : tout comme un incendie, une inondation peut endommager gravement votre maison et certains de vos biens. Quand elle est bien gérée, la prise en charge d’un sinistre de ce type donne lieu à une indemnisation rapide.
  • L’intempérie : suite à des vents ou des orages violants, des intempéries peuvent provoquer des dégâts sur les toitures et à la maison. Comme pour les inondations ou les incendies, l’importance est d’assurer votre sécurité avant de réagir après les intempéries.

Dans cet article, nous aborderons les démarches à suivre pour réagir en cas de sinistre en rapport avec l’habitat.

Lorsqu’un sinistre survient, le plus important est de veiller à votre sécurité et à celle de vos proches. Si vous pouvez évacuer rapidement et en sécurité les lieux, faites le. Si vous êtes bloqué, coupez l’eau et l’électricité (si vous pouvez le faire en sécurité) et appeler les secours pour qu’ils viennent vous évacuer.

N’essayez pas de sauver des objets. Même si vous avez pleins de souvenirs ou si ces objets ont une valeur sentimentale très importante, essayez de rationaliser un maximum. Après un sinistre, la rationalisation sera une de vos meilleures armes et il faudra relativiser un maximum afin de mieux vivre cette période compliquée.

 

Qui contacter en cas de sinistre ?

Agir après un sinistre se fait après le sinistre, une fois que toutes les personnes sont en sécurisé.

Inutile d’appeler votre assurance si la situation est encore délicate. Quittez les lieux et mettez vous en sécurité. L’établissement du niveau des dégâts ne pourra se faire qu’une fois la zone complètement sécurisée.

 

Dans quel délai contacter son assurance ?

Pour un vol, une inondation, un incendie ou un acte de vandalisme, contactez la police le plus tôt possible et au plus tard dans les 24 heures qui suivent le sinistre. Celle-ci peut vous demander de faire une déposition et établir un procès-verbal.

Certains sinistres peuvent être d’origine criminelle. La police peut s’en convaincre après enquête. Mais surtout, l’assureur aura besoin d’un procès-verbal de la police lors de la procédure d’indemnisation.

Vous devriez prévenir votre assureur dans les 48 heures qui suivent le sinistre. Certaines compagnies d’assurance exigent d’être informées dans les 2 jours qui suivent en cas de vols ou d’actes de vandalisme et au plus tard dans les 5 jours pour les cas d’incendie de domicile et les inondations.

 

Lettre de déclaration de sinistre

Comment contacter son assureur pour que le signalement du sinistre soit officiel ? Selon votre contrat d’assurance, l’envoie d’un courrier recommandé peut être obligatoire.

Vous devrez donc rédiger une lettre de déclaration de sinistre qui devra être envoyée dans le délai prévu sur le contrat d’assurance. Pour certaines compagnies et selon le contrat, il faudra simplement passer un coup de téléphone ou se rendre en agence.

Consultez directement votre contrat d’assurance ou poser la question à votre assureur pour être sûr de bien respecter les démarches administratives en vigueur.

Pour certains types de sinistres (notamment pour les inondations et problème de dégât des eaux), les assureurs mettent en place (selon les assureurs) un formulaire de déclaration de sinistre pouvant être rempli directement sur le site web de l’assureur en question.

 

Exemple lettre de déclaration de sinistre

L’envoie d’un courrier recommandé à votre assureur peut être obligatoire pour établir votre déclaration de sinistre (à vérifier dans votre contrat d’assurance). Dans cette lettre, vous devrez fournir les éléments suivants :

  • Nom / Prénom / Adresse
  • Numéro de votre contrat d’assurance,
  • Une description du sinistre (nature, date, heure, lieu)
  • La description des dommages (dommage matériel,  dommage corporel, importance des dommages)
  • Les dégâts causés à des tiers ou par un tiers, par exemple si des dégâts ont été provoqués chez votre voisin ou par votre voisin (comme un arbre de votre jardin tombé sur sa maison)
  • Les coordonnées des victimes (s’il y en a)

La lettre de déclaration de sinistre doit être envoyée dans le délai prévu sur le contrat d’assurance. Voici l’exemple-type d’une lettre proposée aux assureurs après un sinistre :

Nom et prénom de l’expéditeur / Adresse

Objet : déclaration de sinistre

Madame / Monsieur

Je suis titulaire d’un contrat d’assurance au sein de votre compagnie ; contrat d’assurance habitation numéro XXXX.

J’ai le regret de vous informer que le XX mai 2016 à XX heures XX minutes, j’ai été victime du sinistre suivant : (préciser les circonstances de l’accident).

Vous trouverez ci-joint un exemplaire du procès-verbal établi par la police (Ou un exemplaire du constat à l’amiable dans le cas d’un accident), ainsi que le détail des dégâts provoqués par le sinistre en question (présenter le maximum de détail).

Je vous prie de me faire contacter par un expert pour établir et chiffrer le montant des dommages à indemniser dans les plus brefs délais.

Veuillez agréer, Madame / Monsieur, l’expression de toute ma considération.

 

Expertise d’assurance

 

La plupart des compagnies d’assurance proposent des services d’assistance spécialement dédiés aux personnes sinistrées. Dans tous les cas contacter votre assureur pour obtenir les informations sur les démarches qui vont être engagées.

Vous allez devoir réunir un maximum d’éléments pour constituer votre dossier. Une fois la zone sinistré de nouveau accessible, préparez l’expertise en veillant à protéger cette zone. Prenez des photos de l’endroit et ne jetez aucun objet, fût-il endommagé.

 

comment réaliser une déclaration de sinistre

Même s’ils sont endommagés, conservez un maximum d’objet et ne jetez rien avant le passage de l’expert.


 

Ces objets constituent des preuves qui justifieront une indemnisation auprès de l’assureur. Donc, rassemblez les preuves, les factures, les bris de glace, les objets boueux, bref, tout ce qui n’a pas disparu lors du sinistre. Conservez éventuellement ces éléments dans un carton en attendant le passage de l’expert dépêché par l’assureur.

Vous devez conserver tous les objets endommagés et ne rien jeter avant le passage de l’expert et l’établissement de l’expertise. Vous pouvez cependant commencer à nettoyer tout en conservant les objets détériorés. Le nettoyage est même conseillé car certaines expertises pourraient ensuite accuser les assurés de ne pas avoir nettoyer pour limiter la dégradation avec le temps. 

Si votre commune est reconnue par l’Etat comme touchée par une catastrophe naturelle, vous pourrez également espérer une prise en charge et une indemnisation plus rapide.

 

Comment faire expertiser le sinistre ?

Après le signalement du sinistre et selon la nature du sinistre, votre compagnie d’assurance vous enverra un expert pour que celui-ci vienne constater et estimer le montant des dégâts.

L’assuré doit, dans la mesure du possible, remettre tous les justificatifs qui permettront d’évaluer les biens endommagés. Essayez de réunir toutes les pièce pouvant justifier la valeur des biens : factures d’achat, de réparations, d’entretien, bons de garantie, actes notariés, photos…

Des demandes de devis peuvent également aider à évaluer les travaux de rénovation. Ce dernier point est à voir en amont avec votre assurance qui peut demander à l’expert d’évaluer lui même les travaux ou vous demander d’établir vous même des devis auprès d’artisans (comme par exemple un devis pour les travaux de peinture suite à un dégât des eaux).

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Contre expertise

Vous pouvez, si vous le souhaitez faire faire une expertise à un professionnel agréé autre que celui que désignera votre assureur.

Pour les sinistres ayant entraîné d’importants dégâts, il est conseillé de faire faire une contre expertise  si vous avez un doute sur la première expertise afin de vous assurer que l’expert de votre assureur n’a pas sous évaluer l’indemnisation auquel vous avez le droit.

Par contre selon les contrats d’assurances, les frais entraînés par la consultation d’un autre expert ne seront pas forcement remboursés. De même ne tardez pas avant de faire intervenir la contre expertise.

Si l’expert de l’assuré et celui de l’assureur ne parviennent pas ensuite à un accord, un troisième expert peut être sollicité pour une tierce expertise. Si un désaccord persiste, les parties devront demander auprès d’un tribunal la désignation d’un expert judiciaire.

 

Sinistré sans assurance

Si vous êtes sinistrés et sans assurance, vous pouvez néanmoins bénéficier d’une aide à la réhabilitation de votre logement, si votre sinistre est considéré comme sinistre subit à la suite d’une une catastrophe naturelle.  Dans le cas d’une catastrophe naturelle, l’Etat Français a pour habitude de mettre en place des fonds de solidarité pour les régions qui ont été touchées.

Pour plus de renseignements, il faudra alors vous adresser auprès des centres communaux d’action sociale. Vous pouvez également vous rendre directement en mairie pour plus d’informations.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *